Printemps 2023

Lutter contre l’inflation : les obligations TIPS et les actifs réels sont des options pour garder une longueur d’avance

La croissance des prix à la consommation pourrait bien rester élevée à moyen terme. Pour renforcer les portefeuilles, Laura Tase, Directrice générale, Ventes aux institutions, FNB BMO, recommande les titres du Trésor américain protégés contre l’inflation (TIPS), les infrastructures et les placements agricoles.

19 avr. 2023

La Réserve fédérale américaine et la Banque du Canada commencent à maîtriser l’inflation avec plus ou moins de succès. Bien que la hausse des taux d’intérêt ait commencé à se faire sentir, la croissance élevée des prix à la consommation pourrait persister pendant un certain temps et rien n’indique à l’heure actuelle qu’elle renouera avec le taux cible de 2 % des banques centrales dans un avenir rapproché. C’est pourquoi les conseillers en placement et les gestionnaires de portefeuille doivent relever le défi à court et à moyen terme de contenir le risque d’inflation dans leurs portefeuilles. 

Nous suggérons d’examiner les TIPS en combinaison avec des actifs réels non cycliques, comme les infrastructures mondiales et l’agriculture, qui peuvent fournir un équilibre entre la protection du capital et l’exposition à la croissance positive. Lorsque les marchés sont volatils, les clients sont naturellement très prudents, mais nous sommes d’avis qu’une approche ultra-défensive peut autant nuire aux portefeuilles que les protéger. 

Une stratégie optimale consiste à ajouter des positions qui peuvent a) offrir une protection contre la hausse des prix et b) offrir une croissance dans un contexte inflationniste. L’ajout de TIPS peut atteindre ces deux objectifs de placement, car les obligations du Trésor procurent un taux de rendement réel fixe rajusté en fonction de l’inflation, tandis que les actifs réels peuvent générer un revenu et offrir un potentiel d’appréciation du cours. 

Voyons ce qu’est une obligation TIPS et comment elle fonctionne, avant de passer en revue la façon dont BMO Gestion mondiale d’actifs a construit ses fonds connexes autour de ces titres. 

Que sont les TIPS? 

Les TIPS sont un type d’obligations d’État américaines qui offrent une protection contre l’inflation en ajustant leur valeur nominale en fonction des variations de l’indice des prix à la consommation (IPC). Si l’IPC augmente, le montant en capital des TIPS augmente. Le rajustement se fait en ligne sur une base semestrielle.

Les versements d’intérêts sur les obligations TIPS sont également ajustés en fonction de l’inflation. Le taux d’intérêt est fixe au moment de l’émission de l’obligation, mais le montant des intérêts versés aux investisseurs est calculé en fonction du montant en capital rajusté en fonction de l’inflation. Donc, si le taux d’inflation augmente, le montant des intérêts versés à l’investisseur augmente en conséquence. Voir l’exemple ci-dessous. 

Exemple :
Le Trésor émet un titre TIPS américain d’une valeur nominale de 1 000 $ et assorti d’un coupon de 3 %.

Année 1 : L’investisseur a reçu 30 $ (en deux versements semestriels). Cette année-là, l’IPC augmente de 4 %. Par conséquent, la valeur nominale est ajustée à 1 040 $.Année 2 : L’investisseur a reçu le même coupon de 3 %, mais en fonction de la nouvelle valeur nominale ajustée. Par conséquent, l’investisseur a reçu un revenu de 31,20 $.Année 3 : L’inflation baisse à 2 %. La valeur nominale passe à 1 060,80 $ et l’investisseur reçoit des intérêts de 31,82 $.

Le versement du TIPS comporte deux volets : l’augmentation de l’IPC et le « rendement réel », soit le taux de rendement supérieur à l’inflation.
Une fois que les obligations arrivent à échéance, les investisseurs reçoivent le capital ajusté, plus élevé ou leur placement initial, selon le montant le plus important.
À l’échéance, l’investisseur reçoit le montant en capital rajusté ou le montant en capital initial de l’obligation, selon le montant le plus élevé.


Couverture ciblée contre l’inflation

Les caractéristiques de protection contre l’inflation des obligations TIPS ont été observées au tout début de l’épisode actuel de hausse des prix à la consommation, période qui remonte à janvier 2022. C’est la publication mensuelle de l’IPC aux États-Unis qui a convaincu le marché qu’il ne s’agissait pas d’un problème temporaire et, à la fin de février 2022, les TIPS surpassaient les bons du Trésor non protégés contre l’inflation.

tips bond etf vs US treasury bond etf
Sources : Bloomberg LP et BMO Gestion mondiale d’actifs. Du 1er janvier 2022 au 28 février 2022

Comme on pouvait s’y attendre, ce rendement supérieur s’est maintenu à mesure que l’IPC augmentait. Le FINB BMO TIPS à court terme (symbole : ZTIP), qui reproduit l’indice Bloomberg US Government Inflation-Linked 0-5 Year Bond, divergeait du FINB BMO obligations du Trésor américain à court terme (symbole : ZTS) en février 2022 pour produire un rendement total de 3,84 % pour l’année, comparativement à 0,93 %1.

Le FINB BMO TIPS à court terme (symbole : ZTIP) met l’accent sur les échéances courtes de la courbe afin de profiter davantage d’une solution axée principalement sur l’inflation en évitant le risque lié à une duration plus longue. L’indice comprend les émissions dont le montant en circulation est d’au moins 500 millions de dollars américains. Le Fonds est également offert en versions couvertes en dollars canadiens (CAD) (ZTIP.F) et en dollars américains (USD) (ZTIP.U).

bmo short-term US Tips index etf vs BMO short-term US treasury Bond index etf
Sources : Bloomberg LP, BMO Gestion mondiale d’actifs, du 31 décembre 2021 au 30 décembre 2022

En janvier, le FINB BMO TIPS américain (symbole : TIPS) a été lancé dans le but de protéger également les investisseurs contre la hausse des prix, mais en mettant l’accent sur une structure à long terme et une duration plus longue afin d’offrir une diversification sur l’ensemble de la courbe des taux. Le fonds est également disponible couvert en dollars canadiens (TIPS.F) et en dollars américains (TIPS.U).

En général, les obligations TIPS sont un actif à faible risque pour les conseillers et les gestionnaires de portefeuille qui veulent protéger le pouvoir d’achat des clients contre l’inflation et constituent un ajout utile à un portefeuille diversifié lorsqu’elles sont combinées à d’autres titres à revenu fixe, comme les obligations traditionnelles qui ne sont pas liées à l’IPC.

Infrastructures et agriculture

Les gestionnaires qui cherchent à renforcer davantage leurs placements pour faire face à la hausse des prix à la consommation tout en maintenant une certaine exposition défensive à la croissance pourraient se tourner vers des placements non cycliques. Les actifs réels, comme les tours de téléphonie cellulaire, les oléoducs, les systèmes d’approvisionnement en eau, les ponts et les aéroports, conservent généralement leur valeur lorsque l’inflation augmente, tandis que les revenus sont souvent indexés sur l’inflation au moyen de contrats gouvernementaux à long terme. 

Le FINB BMO infrastructures mondiales (symbole : ZGI) reproduit l’indice Dow Jones Brookfield Global Infrastructure North American Listed, composé de sociétés cotées en Amérique du Nord dont plus de 70 % des flux de trésorerie estimés proviennent d’actifs d’infrastructures spécialisés. Ces secteurs et sociétés ont tendance à être moins corrélés aux cycles économiques, car les marges d’exploitation se maintiennent malgré les hauts et les bas de l’économie. Ainsi, les marges des infrastructures sont demeurées stables et élevées tout au long de la pandémie par rapport à celles des secteurs plus sensibles, comme l’énergie, tandis que des marges relativement solides ont produit des rendements en dividendes constamment supérieurs à ceux de l’indice S&P Global BMI (Broad Market Index) et de l’indice S&P North America BMI (Broad Market Index) au cours de la dernière décennie2.

Infrastructures mondiales : marges d’exploitation historiquement solides et constantes, de 2013 à 2022

Infrastructures mondiales : marges d’exploitation historiquement solides et constantes, de 2013 à 2022
Source : Bloomberg.

De plus, une grande partie de l’inflation récente est attribuable à la hausse des prix des aliments. Une exposition concentrée aux plus grandes sociétés mondiales qui produisent des denrées alimentaires ou qui participent à leur production peut servir de couverture efficace contre l’inflation. Le FINB BMO agriculture mondiale (symbole : ZEAT) donne aux gestionnaires d’actifs l’accès à des sociétés qui a) participent directement au processus de production et b) peuvent facilement répercuter les coûts sur les consommateurs. 

Nous sommes d’avis que le ZEAT est bien positionné pour réaliser une plus-value du capital, compte tenu de sa répartition dans des sociétés dont la demande augmente en raison des risques persistants de sécurité alimentaire attribuables aux sécheresses dans de nombreuses régions, aux changements dans les pratiques agricoles, aux changements climatiques, à la croissance de la population et au conflit en cours en Ukraine. 

Pour les conseillers en placement et les gestionnaires de portefeuille qui s’attendent à ce que l’IPC élevé demeure une source d’inquiétude pour le marché encore un certain temps, il est impératif d’examiner l’ensemble des catégories d’actif pour trouver des solutions diversifiées qui répondent à ces besoins tout en positionnant les clients en vue de leur croissance. Nous offririons les TIPS ainsi que des actifs réels dans les secteurs des infrastructures et de l’agriculture comme moyen viable d’atteindre ces objectifs. 

Pour en savoir plus, communiquez avec votre spécialiste des FNB BMO. Nos gestionnaires de portefeuille sont également à votre disposition pour vous aider avec des conseils sur la négociation. Vous pouvez également les appeler au 18777417263.




1 Bloomberg, BMO Gestion mondiale d’actifs, au 28 février 2022. Rendement annualisé du ZTIP au 31 mars 20231 an : 4,44 %; depuis la création (20 janvier 2021) : 4,71 %; rendement annualisé du ZTS au 31 mars 20231 an : 2,83 %, 3 ans : -1,27 %, 5 ans : 1,75 %, depuis la création (28 février 2017) : 0,73 %.
2
S&P Dow Jones Indices LLC., données du 30 avril 2013 au 28 février 2023.

Avis :

Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Les opinions exprimées par l’auteur représentent son évaluation des marchés au moment où elles ont été exprimées. Ces opinions peuvent changer en tout temps et sans préavis. Les renseignements fournis dans le présent document ne constituent pas une sollicitation ni une offre relative à l’achat ou à la vente de titres, et ils ne doivent pas non plus être considérés comme des conseils de placement. Le rendement passé n’est pas garant des résultats futurs. Les statistiques du présent document proviennent d’une source jugée fiable, mais ne sont pas garanties.

Le présent document est fourni à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Il est préférable, en toute circonstance, d’obtenir l’avis de professionnels.

Les placements dans des fonds négociés en bourse peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez consulter l’aperçu du FNB ou le prospectus avant d’investir. Les taux de rendement indiqués sont les taux de rendement composés annuels historiques globaux; ils tiennent compte de l’évolution de la valeur des parts et du réinvestissement de tous les dividendes ou montants distribués, mais non des commissions qui se rattachent aux ventes, aux rachats ou aux distributions ni des frais facultatifs ou de l’impôt payables par le porteur de parts, lesquels auraient réduit le rendement. Les fonds négociés en bourse ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les FNB BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. Les FNB BMO s’échangent comme des actions, ils peuvent se négocier à escompte à leur valeur liquidative et leur valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées.

Les FNB BMO sont gérés par BMO Gestion d’actifs inc., qui est une société gestionnaire de fonds d’investissement et de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

BMO Gestion mondiale d’actifs est le nom sous lequel BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc. exercent leurs activités.

MC/MD Marque de commerce / marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.