Stratégie

Récession ou rebond du marché? Comment positionner un portefeuille en ayant recours aux fonds négociés en bourse (FNB).

Alfred Lee
CFA, CMT, DMS, Directeur, FNB BMO, Gestionnaire de portefeuille et stratège en placement, BMO Gestion d’actifs inc.
24 mai 2022

Détails :

BMO Fonds du marché monétaire, série FNB (symbole : ZMMK)
FNB BMO obligations à très court terme (symbole : ZST)
FNB BMO obligations américaines à très court terme (parts en $ US) (symbole : ZUS.U)
FINB BMO équipondéré banques (symbole : ZEB)
FINB BMO MSCI américaines valeur (symbole : ZVU)
FNB BMO d’actions américaines à faible volatilité (symbole : ZLU)
FNB BMO d’actions canadiennes à faible volatilité (symbole : ZLB)
FINB BMO infrastructures mondiales (symbole : ZGI)
FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de services aux collectivités (symbole : ZWU)
FINB BMO obligations à court terme (symbole : ZSB)
FINB BMO obligations de sociétés à court terme (symbole : ZCS)
FINB BMO revenu de banques canadiennes (symbole : ZBI)

Jusqu’à présent, l’année a été difficile pour les actifs, qu’il s’agisse des actions ou des obligations. Le rendement total de l’indice composé S&P 500 a reculé de 17,2 % et celui de l’indice obligataire universel FTSE/TMX Canada, de 10,9 %. Le marché boursier canadien s’est beaucoup mieux comporté que ses pairs en raison de sa forte exposition aux secteurs des services financiers et des produits de base. Cela dit, l’indice composé S&P/TSX affiche néanmoins une baisse de 4,4 % pour la période. Certes, les préoccupations géopolitiques relatives au conflit entre la Russie et l’Ukraine ont dominé les manchettes, mais ce sont surtout l’inflation et les efforts des banques centrales pour en atténuer les effets qui ont entravé les résultats. Outre la suppression de nombreuses politiques mises en place en réponse à la COVID-19, il y a eu un resserrement monétaire passant par la hausse des taux et la fin de l’assouplissement quantitatif.

Beaucoup d’indicateurs montrent des signes inquiétants de ralentissement économique, notamment la récente inversion de la courbe des taux aux États-Unis (écarts de taux des obligations à 10 ans et à 2 ans). Même si cette situation n’a duré que quelques jours, elle pourrait assurément survenir de nouveau, car l’écart entre les deux échéances n’est actuellement que de 20 pdb. De plus, selon les données trimestrielles les plus récentes, le produit intérieur brut (PIB) des États-Unis s’établit à -1,4 %, ce qui témoigne d’une contraction économique. Bien que la croissance négative ait été attribuée à une série d’événements ponctuels, elle doit éveiller la prudence. Sur le plan technique, les marchés boursiers manifestent une nette tendance baissière depuis la fin de janvier, et même l’indice composé S&P/TSX a fini par se replier. Comme les taux exceptionnellement bas et l’assouplissement quantitatif ont poussé la valeur des actifs à la hausse, il n’est pas surprenant que le renversement de ces politiques ait l’effet inverse. La grande question est maintenant de savoir si nous nous dirigeons vers une récession et, par conséquent, si les marchés enregistreront d’autres baisses ou si la dégringolade est exagérée et que les niveaux actuels cachent des occasions de placement. 

Recul des actions et des obligations depuis le début de l’année

Source : Bloomberg, du 31 décembre 2021 au 18 mai 2022.

À moins que nous observions un ralentissement important de la croissance économique, l’actuelle liquidation devrait être bien différente de ce que nous avons connu par le passé. Si les banques centrales comme la Réserve fédérale américaine (Fed) ont autrefois eu recours à des politiques de taux d’intérêt à zéro et d’assouplissement quantitatif, ces mesures ne sont aujourd’hui d’aucun ressort, car elles ne feraient qu’amplifier l’inflation. En conséquence, cette fois-ci, les investisseurs devraient particulièrement s’intéresser aux paramètres indiquant si l’inflation a commencé à ralentir, ce qui voudrait dire qu’elle aurait atteint un sommet. Signe somme toute encourageant, les données les plus récentes de l’indice des prix à la consommation (IPC) au Canada et aux États-Unis révèlent que même si l’inflation reste élevée, elle est stable par rapport au mois précédent. Si cette tendance se maintient et que l’inflation finit par ralentir, cela signifie que les hausses de taux des banques centrales aujourd’hui anticipées par le marché seraient excessives. Advenant la concrétisation de cette possibilité, le rendement des actions et des titres à revenu fixe s’en trouverait propulsé, car les banques centrales n’auraient pas besoin de relever autant les taux pour contenir l’inflation. Étant donné que les hausses de taux d’intérêt actuellement prises en compte par le marché sont déjà très musclées, il n’est pas nécessaire que les banques centrales adoptent une attitude conciliante pour que les marchés se redressent, il suffit qu’elles soient moins fermes. 

Hypothèses audacieuses concernant le relèvement des taux par la Fed

Source : Bloomberg (probabilité mondiale des taux d’intérêt – swaps de taux d’intérêt à un jour – États-Unis, au 18 mai 2022).

Compte tenu des turbulences actuelles sur les marchés, certains investisseurs pourraient être tentés de se tourner vers les liquidités. Des études universitaires ont toutefois démontré à maintes reprises qu’à long terme, conserver ses placements est la meilleure chose à faire. Les investisseurs devraient s’en tenir à leur répartition de l’actif à long terme, qui s’est avérée être le principal déterminant du rendement sur le long cours. Par contre, il arrive que des investisseurs aient besoin de détenir des liquidités, par exemple, pour des dépenses importantes à venir (maison, voiture, vacances, frais de scolarité, etc.). 

Pour les investisseurs en quête d’instruments de placement en espèces ou en quasi-espèces afin de mettre de l’argent de côté

BMO Fonds du marché monétaire, série FNB (symbole : ZMMK) : Investit dans des instruments du marché monétaire de grande qualité émis par des autorités gouvernementales et des sociétés canadiennes, notamment des bons du Trésor, des acceptations bancaires et du papier commercial. Ce FNB permet aux investisseurs d’avoir une valeur liquidative stable tout en bénéficiant aussi d’une liquidité en bourse, ce qui peut être une meilleure option qu’un certificat de placement garanti pour certains d’entre eux. 

FNB BMO obligations à très court terme (symbole : ZST) : Investit dans des obligations canadiennes de premier ordre qui arrivent à échéance dans moins d’un an. Même si la valeur liquidative de ce FNB n’est pas aussi stable que celle du ZMMK, il s’agit d’un instrument liquide bonifié qui peut offrir un rendement supplémentaire, supérieur à celui des CPG et des produits du marché monétaire.

FNB BMO obligations américaines à très court terme (parts en $ US) (symbole : ZUS.U) : Investit dans des obligations américaines de premier ordre qui arrivent à échéance dans moins d’un an. Ce FNB convient aux investisseurs qui sont à la recherche d’un instrument liquide bonifié qui offre un rendement supplémentaire, supérieur à celui des CPG et des produits du marché monétaire.

Dans la contexte actuel, peaufiner un portefeuille afin privilégier certaines positions peut se justifier. Vous trouverez ci-dessous quelques idées de positionnement dans les composantes actions et titres à revenu fixe, qui pourraient être indiquées si la chute s’intensifie ou si les marchés repartent à la hausse. 

Idées de positionnement en actions 

Du côté des actions, les investisseurs peuvent tirer parti de la liquidation en ciblant les actifs qui se négocient à des valorisations attrayantes ou ceux qui présentent des caractéristiques défensives. 

Valorisations :

FINB BMO équipondéré banques (symbole : ZEB) : Offre une exposition aux « six grandes » banques canadiennes à l’aide d’une approche équipondérée. Le ratio cours-bénéfice moyen des banques canadiennes est de 10,5, comparativement à 15,6 pour l’indice composé S&P/TSX, qui représente l’ensemble du marché. De plus, certaines banques canadiennes pourraient être en mesure de verser des dividendes semestriels supérieurs. 

FINB BMO MSCI américaines valeur (symbole : ZVU) : Offre une exposition à un portefeuille diversifié d’actions américaines qui présentent des caractéristiques axées sur la valeur. Celles-ci sont définies à l’aide de trois variables : cours-valeur comptable; cours-bénéfice prévisionnel et valeur de l’entreprise / flux de trésorerie provenant de l’exploitation. À l’heure actuelle, le ratio cours-bénéfice de ce FNB est de 10,6, comparativement à 19,6 pour l’indice composé S&P 500

Orientation défensive :

FNB BMO d’actions américaines à faible volatilité (symbole : ZLU) : Offre une exposition à un portefeuille diversifié d’actions américaines dont le bêta est inférieur à celui de l’ensemble du marché. Ce FNB permet aux investisseurs de maintenir leur exposition aux actions tout en étant plus défensifs que l’indice général, comme l’indice composé S&P 500

FNB BMO d’actions canadiennes à faible volatilité (symbole : ZLB) : Offre une exposition à un portefeuille diversifié d’actions canadiennes dont le bêta est inférieur à celui de l’ensemble du marché. Ce FNB permet aux investisseurs de maintenir leur exposition aux actions tout en étant plus défensifs que l’indice général, comme l’indice composé S&P TSX. 

FINB BMO infrastructures mondiales (symbole : ZGI) : Offre une exposition à un portefeuille d’actions liées aux infrastructures. Les actions du secteur des infrastructures ont tendance à être défensives, car elles sont soutenues par des flux de trésorerie stables associés à l’inflation.

FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de services aux collectivités (symbole : ZWU) : Offre une exposition à un portefeuille d’actions canadiennes et américaines des secteurs des services publics, des télécommunications et des pipelines avec une superposition d’options d’achat couvertes. Ce FNB procure une exposition défensive assortie d’un rendement supérieur, grâce à ses dividendes sous-jacents et à la stratégie de vente d’options d’achat, ce qui se traduit par un taux de distribution de 7,2 %1.

Idées de positionnement en titres à revenu fixe :

Du côté des titres à revenu fixe d’un, les investisseurs pourraient vouloir réduire le risque de taux d’intérêt en raccourcissant la duration. S’il devient de plus en plus question de stagflation, il est probable que les longues durations dégagent un rendement supérieur. Cependant, si la croissance économique reprend, la courbe des taux pourrait s’accentuer, ce qui risque d’avoir une incidence négative sur l’extrémité à long terme de la courbe. Par conséquent, du point de vue du profil risque-rendement, il peut être plus pratique pour les investisseurs de raccourcir la duration et de réduire le risque de taux d’intérêt.

FNB à courte duration :

FINB BMO obligations à court terme (symbole : ZSB) : Offre une exposition à un portefeuille d’obligations canadiennes de premier ordre dont l’échéance va de 1 à 5 ans. Ce FNB a une duration de 2,6 et un taux de rendement à l’échéance de 3,2 %2.

FINB BMO obligations de sociétés à court terme (symbole : ZCS) : Investit dans des obligations de sociétés canadiennes de premier ordre dont l’échéance va de 1 à 5 ans. Ce FNB a une duration de 2,8 et un taux de rendement à l’échéance de 4,0 %3.

FINB BMO revenu de banques canadiennes (symbole : ZBI) : Investit dans des instruments émis par des banques canadiennes. Le portefeuille est composé à 60 % d’obligations et à 40 % d’actions privilégiées, d’actions privilégiées institutionnelles et de billets avec remboursement de capital à recours limité. Ce FNB permet aux investisseurs de mettre l’accent sur la qualité des banques canadiennes tout en obtenant un rendement plus élevé, parce que les titres sont de rang inférieur dans la structure du capital. De plus, bon nombre des actions privilégiées du Fonds devraient être rachetées par les banques émettrices dans les prochaines années.

Bien que la volatilité actuelle observée au sein des actions et des obligations complique la vie des investisseurs, il est important de se rappeler qu’il a toujours été très difficile de prédire la direction des marchés. Historiquement, il s’est avéré prudent pour les investisseurs de conserver leurs placements à long terme. Cependant, les idées de placement présentées ici peuvent permettre aux investisseurs de mieux composer avec la conjoncture du marché.

Remarque : Tout le contenu est en date du 18 mai 2022.

1 BMO Gestion mondiale d’actifs, en date du 18 mai 2022. Le rendement des distributions n’est pas un indicateur du rendement global qui varie d’un mois à l’autre en fonction des conditions du marché et n’est pas garanti. L’avis de non-responsabilité complet se trouve ci-dessous.

2 Ibid.

3 Ibid.


Tout énoncé qui repose nécessairement sur des événements futurs peut être une déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne sont pas des garanties de rendement. Elles comportent des risques, des éléments d’incertitude et des hypothèses. Bien que ces déclarations soient fondées sur des hypothèses considérées comme raisonnables, rien ne garantit que les résultats réels ne seront pas sensiblement différents des résultats attendus. L’investisseur est prié de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Concernant les déclarations prospectives, l’investisseur doit examiner attentivement les éléments de risque décrits dans la version la plus récente du prospectus simplifié.

Les opinions exprimées par le directeur de portefeuille représentent son évaluation des marchés au moment de la publication. Ces opinions peuvent changer en tout temps et sans préavis. Les renseignements fournis dans le présent document ne constituent pas une sollicitation ni une offre relative à l’achat ou à la vente de titres, et ils ne doivent pas non plus être considérés comme des conseils de placement. Le rendement passé n’est pas garant des résultats futurs. Cette communication est fournie à titre informatif seulement.

La communication est fournie à titre informatif seulement. L’information qui s’y trouve ne constitue pas une source de conseils fiscaux, juridiques ou de placement et ne doit pas être considérée comme telle. Les stratégies de négociation et les placements précis doivent être évalués en fonction des objectifs de placement de l’investisseur. Il est, en toute circonstance, préférable d’obtenir l’avis de professionnels.

Les distributions ne sont pas garanties et peuvent fluctuer. Les taux de distribution peuvent changer sans préavis (à la hausse ou à la baisse) selon les conditions du marché. Le versement des distributions ne doit pas être confondu avec le rendement ou le taux de rendement du fonds d’investissement. Si les distributions versées par le fonds d’investissement sont supérieures à son rendement, votre placement initial perdra de la valeur. Les distributions versées du fait de gains en capital réalisés par un fonds d’investissement, ainsi que le revenu et les dividendes accumulés par un fonds d’investissement, font partie de votre revenu imposable de l’année où ils ont été versés. Le prix de base rajusté est réduit du montant de tout remboursement de capital. Si le prix de base rajusté est inférieur à zéro, il vous faudra payer l’impôt sur les gains en capital sur la portion du montant qui est inférieure à zéro. Veuillez consulter la politique de distribution pour les FNB BMO énoncée dans le prospectus.

Les distributions en espèces, le cas échéant, sur les parts d’un FNB BMO (autres que les parts accumulées ou les parts assujetties à un plan de réinvestissement des distributions) devraient être payées principalement à partir de dividendes ou de distributions, et autres revenus ou gains, reçus par le FNB BMO, moins les dépenses du FNB BMO, mais peuvent également comprendre des montants non imposables, dont des remboursements de capital, qui peuvent être versés à l’entière discrétion du gestionnaire. Dans la mesure où les dépenses d’un FNB BMO dépassent le revenu généré par ce FNB BMO au cours d’un mois, d’un trimestre ou d’une année, selon le cas, il n’est pas prévu qu’une distribution mensuelle, trimestrielle ou annuelle soit versée. 

MSCI Inc. (« MSCI ») ne parraine et n’endosse ni les FNB BMO ni les titres de BMO mentionnés dans les présentes, n’en fait pas la promotion et n’assume par ailleurs aucune responsabilité à l’égard de ces FNB BMO ou de ces titres de BMO ou de tout indice sur lequel se fondent ces FNB BMO ou ces titres de BMO. Le prospectus sur les FNB BMO renferme une description plus détaillée des liens limités qu’entretient MSCI avec BMO Gestion d’actifs inc. et les FNB BMO associés.

Les placements dans les FNB BMO et dans la série FNB des Fonds d’investissement BMO peuvent comporter des frais de courtage, des frais de gestion et des dépenses. Veuillez lire l’Aperçu du FNB ou le prospectus du FNB BMO ou de la série FNB en question avant d’investir. Les taux de rendement indiqués sont les taux de rendement composés historiques globaux; ils tiennent compte de l’évolution de la valeur des actions ou des parts et du réinvestissement de tous les dividendes ou montants distribués, mais non des commissions qui se rattachent aux ventes, aux rachats ou aux distributions, ni des frais facultatifs ou de l’impôt payables par le porteur de parts, lesquels auraient réduit le rendement. Les fonds négociés en bourse BMO et la série FNB ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement futur.

Pour connaître les risques liés à un placement dans les FNB BMO ou la série FNB des Fonds d’investissement BMO, veuillez consulter les risques spécifiques énoncés dans le prospectus. Les FNB BMO et la série FNB s’échangent comme des actions, peuvent se négocier à escompte à leur valeur liquidative et leur valeur marchande fluctue, ce qui peut augmenter le risque de perte. Les distributions ne sont pas garanties et sont susceptibles d’être changées ou éliminées. 

Les FNB BMO sont gérés par BMO Gestion d’actifs inc., qui est une société gestionnaire de fonds d’investissement et de portefeuille et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal. La série FNB des Fonds d’investissement BMO est gérée par BMO Investissements Inc., une société de gestion de fonds d’investissement et une entité juridique distincte de la Banque de Montréal.

BMO Gestion mondiale d’actifs est une marque qui comprend BMO Gestion d’actifs inc. et BMO Investissements Inc. 

MC/MD Marque de commerce / marque de commerce déposée de la Banque de Montréal, utilisée sous licence.