TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

— en date du 31 janvier 2019 —

Thank you for printing our content at https://www.bmoetfs.ca/fr/trade-tips/.

Ouvrir en mode plein écran
Chris Heakes

Les FNB à faible volatilité ont eu la cote l’année dernière

Aperçu

Les importantes corrections boursières au quatrième trimestre de 2018 ont mis en évidence le besoin d’atténuer les risques liés au portefeuille, tout en procurant une certaine participation aux rendements de fin de cycle. Pour ce faire, BMO offre une gamme de FNB à faible volatilité, dont le ZLB (actions canadiennes), le ZLU (actions américaines), le ZLH (actions américaines couvertes en dollars canadiens), le ZLI (actions de l’EAEO) et le ZLD (actions de l’EAEO couvertes en dollars canadiens). Ces FNB aident à :

  • préserver le capital en période de délestage généralisé sur les marchés boursiers;
  • maintenir le potentiel de gains des investisseurs en misant sur des actions qui présentent un historique de rendements plus stable.

Afin d’illustrer les avantages du ZLB, songez à son héritage de réussite : il s’est classé dans le premier centile de sa catégorie de fonds au cours des cinq dernières années et a remporté cinq fois de suite un Trophée FundGrade A+ pour ses rendements supérieurs1

Chris Heakes

Les FNB à faible volatilité ont eu la cote l’année dernière

Aperçu
Les importantes corrections boursières au quatrième trimestre de 2018 ont mis en évidence le besoin d’atténuer les risques liés au portefeuille, tout en procurant une certaine participation aux rendements de fin de cycle. Pour ce faire, BMO offre une gamme de FNB à faible volatilité, dont le ZLB (actions canadiennes), le ZLU (actions américaines), le ZLH (actions américaines couvertes en dollars canadiens), le ZLI (actions de l’EAEO) et le ZLD (actions de l’EAEO couvertes en dollars canadiens). Ces FNB aident à : 

  • préserver le capital en période de délestage généralisé sur les marchés boursiers;
  • pmaintenir le potentiel de gains des investisseurs en misant sur des actions qui présentent un historique de rendements plus stable.

Afin d’illustrer les avantages du ZLB, songez à son héritage de réussite : il s’est classé dans le premier centile de sa catégorie de fonds au cours des cinq dernières années et a remporté cinq fois de suite un Trophée FundGrade A+ pour ses rendements supérieurs1

Renseignements
FNB BMO d’actions canadiennes à faible volatilité (symbole : ZLB)
FNB BMO d’actions américaines à faible volatilité (symbole : ZLU)
FNB BMO d’actions américaines à faible volatilité couvertes en dollars canadiens (symbole : ZLH)
FNB BMO d’actions internationales à faible volatilité (symbole : ZLI)
FNB BMO d’actions internationales à faible volatilité couvertes en dollars canadiens (symbole : ZLD)

Avantages
Exposition continue aux actions, tout en minimisant les baisses en ajoutant des FNB pondérés en fonction d’un faible bêta2, qui vous aideront à obtenir des rendements supérieurs lorsque les marchés se redresseront. Les FNB à faible volatilité de BMO affichent systématiquement un ratio d’encaissement des baisses inférieur à celui des grands indices. 

Idée de placement – Utiliser les fonds à faible volatilité pour réduire le risque et créer de la valeur
Le long marché haussier tirant à sa fin, vous pouvez vous doter d’une stratégie défensive, sans avoir à anticiper les marchés. Les données de Morningstar montrent que l’inflation des salaires aux États-Unis a progressé et s’établissait à 3,2 % à la fin du dernier trimestre, soit son plus haut niveau depuis 2009.   Pour contrer ce risque grandissant de fin de cycle, une stratégie à faible volatilité est la solution idéale. Les recherches démontrent que les actions qui affichent des variations relativement faibles inscrivent souvent des rendements supérieurs sur des cycles de marché complets, car elles conservent une plus grande portion de leur capital en période de baisse. Adopter une position en actions plus défensive aux dernières étapes du cycle du marché constitue une stratégie prudente qui aide à préserver le capital et permet de continuer à participer au marché.

etf-dash-feb-2019-1-year-performance-fr-1200.jpg#asset:2178

Il est également important de choisir un fonds à faible volatilité qui n’est pas corrélé avec l’ensemble des marchés. Certains FNB à faible volatilité plafonnent activement la répartition sectorielle, ce qui les maintient liés à l’indice et restreint la valeur d’atténuation du risque qu’ils procurent. Le ZLB, le ZLU, le ZLH, le ZLI et le ZLD sont des fonds spécialisés dont l’exposition aux actions à faible risque sur leurs marchés respectifs est très peu limitée.

Perspectives

Feb-2019-Heakes-Image-B.png#asset:2122

Au cours des cinq dernières années, le ZLB a inscrit un rendement deux fois plus élevé que celui du ZCN, notre référence pour l’indice composé S&P/TSX, faisant voir tout le potentiel de l’« anomalie de la faible volatilité » comme protection contre les baisses et comme solution pour vous maintenir dans une position de force en prévision du moment où les cours des actions se redresseront. Les investisseurs préoccupés par la baisse des actions, mais qui souhaitent conserver leurs placements seront d’avis que les FNB BMO à faible volatilité sont le compromis idéal. 


ZLB – 10 plus grands rendements relatifs lors d'une baisse

Rendement du ZLB Rendement de l’indice composé S&P/TSX Écart
24 AOÛT 2015 -2,70 % -3,11 % 0,41 %
21 JUIN 2012 -1,37 % -2,98 % 1,61 %
1 SEPTEMBRE 2015 -1,53 % -2,72 % 1,19 %
28 SEPTEMBRE 2015 -1,77 % -2,71 % 0,94 %
15 AVRIL 2013 -0,84 % -2,70 % 1,86 %
9 NOVEMBRE 2011 -0,90 % -2,66 % 1,76 %
5 JANVIER 2015 -1,17 % -2,45 % 1,27 %
20 JUIN 2013 -2,14 % -2,44 % 0,30 %
10 DÉCEMBRE 2014 -1,50 % -2,40 % 0,90 %
24 OCTOBRE 2018 -1,08 % -2,39 % 1,31 %

Source : Bloomberg au 31 janvier 2019.

ZLU – 10 plus grands rendements relatifs lors d'une baisse

Rendement du ZLU Rendement de l’indice SPX ($ CA) Écart
24 OCTOBRE 2018 -0,64 % -3,80 % 3,16 %
24 AOÛT 2015 -2,70 % -3,68 % 0,99 %
1 SEPTEMBRE 2015 -1,93 % -3,67 % 1,75 %
5 FÉVRIER 2018 -2,28 % -3,49 % 1,21 %
8 FÉVRIER 2018 -2,14 % -3,29 % 1,15 %
7 DÉCEMBRE 2018 -1,50 % -3,28 % 1,78 %
10 OCTOBRE 2018 -0,54 % -3,20 % 2,66 %
10 OCTOBRE 2018 -0,54 % -3,20 % 2,66 %
3 FÉVRIER 2014 -2,31 % -3,12 % 0,82 %
14 JANVIER 2019 -1,05 % -3,12 % 2,07 %

Source : Bloomberg au 31 janvier 2019.



1 La note FundGrade A+® est utilisée avec la permission de Fundata Canada Inc. Tous droits réservés. Les Trophées FundGrade A+® sont remis annuellement par Fundata Canada Inc. afin de récompenser les fonds d’investissement canadiens qui se sont le plus démarqués. Le calcul des notes FundGrade A+® se fait à la fin de chaque année civile et s’ajoute à celui des notes mensuelles FundGrade. Le système de notation FundGrade évalue les fonds en fonction de leur rendement corrigé du risque, mesuré par les ratios de Sharpe, de Sortino et d’information. Le pointage de chaque ratio est calculé individuellement, pour toutes les périodes de deux à dix ans. Les pointages sont ensuite équipondérés afin d’obtenir une note FundGrade mensuelle. Le décile des fonds les plus performants reçoit la note A; les deux déciles suivants, la note B; les quatre déciles suivants, la note C; les deux déciles suivants, la note D; et le décile des fonds les moins performants, la note E. Pour être admissible, un fonds doit avoir reçu une note FundGrade chaque mois de l’année précédente. Le système FundGrade A+® utilise une moyenne pondérée cumulative (MPC) : à chaque note FundGrade de « A » à « E » correspond une valeur de 4 à 0, respectivement. C’est la note moyenne du fonds pour l’année qui détermine sa MPC. Chaque fonds possédant une MPC d’une valeur égale ou supérieure à 3,5 reçoit un Trophée FundGrade A+. Pour en savoir plus, visitez le site www.fundgradeawards.com. Bien que Fundata déploie tous les efforts pour s’assurer de l’exactitude et de la fiabilité des données qui sont présentées ici, elle n’offre aucune garantie à cet égard.

2 Le coefficient bêta est une mesure de la volatilité.

Ouvrir en mode plein écran
Neville Joanes CFA

Placements dans le secteur américain de la santé couverts en dollars canadiens : une judicieuse option en période de ralentissement des marchés

Aperçu

  • Utilisations : Alors que s’achève le marché haussier qui dure depuis une décennie, un placement dans le secteur américain de la santé a le potentiel d’ajouter un volet défensif aux portefeuilles de vos clients.

À WealthBar, nous estimons que le secteur de la santé pourrait surpasser l’ensemble du marché. En plus d’augmenter, notre population vieillit. Cette situation, jumelée à une augmentation de la prospérité, a donné lieu à une plus grande demande pour des soins de santé, sans égard au cycle économique ou aux facteurs macroéconomiques. Les sociétés de ce secteur qui affichent un bilan solide et offrent des rendements attrayants constituent des placements défensifs.  

Neville Joanes CFA

Placements dans le secteur américain de la santé couverts en dollars canadiens : une judicieuse option en période de ralentissement des marchés

Aperçu
Utilisations : Alors que s’achève le marché haussier qui dure depuis une décennie, un placement dans le secteur américain de la santé a le potentiel d’ajouter un volet défensif aux portefeuilles de vos clients.

À WealthBar, nous estimons que le secteur de la santé pourrait surpasser l’ensemble du marché. En plus d’augmenter, notre population vieillit. Cette situation, jumelée à une augmentation de la prospérité, a donné lieu à une plus grande demande pour des soins de santé, sans égard au cycle économique ou aux facteurs macroéconomiques. Les sociétés de ce secteur qui affichent un bilan solide et offrent des rendements attrayants constituent des placements défensifs.  

Précisions
FINB BMO équipondéré américain de la santé couvert en dollars canadiens (symbole : ZUH)

Avantages
• Dans ce marché à la baisse, les placements dans le secteur de la santé procurent de la croissance et de la diversification.
• Avec les technologies, la santé est l’un des secteurs industriels dont le rythme de croissance est le plus élevé. 
• En raison du vieillissement de la population aux États-Unis et des avancées dans le domaine des technologies médicales, la santé peut être un secteur de croissance de premier plan pour les années ou les décennies à venir.
• Les baby-boomers représentent le segment le plus important de la population américaine. Déjà à la retraite ou s’en approchant, ils contrôlent la plus importante proportion de la richesse en plus d’être les plus grands consommateurs de produits et services de santé.

Idée de négociation : De meilleures technologies et des populations vieillissantes plus riches offrent des possibilités
Les actions du secteur de la santé se comportent habituellement bien (ou subissent moins de baisses) dans un marché baissier, sont considérées comme des placements défensifs et constituent une source de diversification. Qu’importe si nous sommes au cœur d’une récession, que les prix du pétrole sont en baisse ou que la Réserve fédérale américaine relève ses taux d’intérêt; les gens tombent malades, se rendent à l’hôpital et prennent des médicaments. 

Le secteur de la santé résiste mieux à la morosité du marché
Le secteur de la santé a surpassé l’indice général et présenté une volatilité inférieure. Par exemple, lorsque nous examinons le marché baissier de 2008, l’indice S&P 500 a perdu 37,0 % alors que le secteur de la santé a seulement cédé 22,8 % (voir le tableau ci-dessous). Même si cette mesure du rendement du secteur de la santé est toujours un chiffre négatif, comparativement à l’indice général, il a contribué à réduire les pertes au cours d’un recul du marché.

etf-dash-feb-2019-healthcare-sector-fr-1200.jpg#asset:2107

Pourquoi le ZUH? Un vaccin contre la volatilité
Le ZUH vise à reproduire l’indice Solactive Equal Weight US Health Care Index, lequel se compose de titres de sociétés qui sont classées dans le secteur de la santé. La méthode équipondérée accorde la même importance à toutes les actions figurant dans cet indice. Par exemple, les plus petites sociétés ont la même pondération que les plus grandes entreprises. L’équipondération diffère de la méthode couramment utilisée du classement selon la capitalisation boursière.  

Le secteur de la santé de l’indice S&P 500 se compose de 61 actions. Les dix principaux placements représentent plus de la moitié des actifs de l’indice. 

Par conséquent, dans un secteur où il existe une forte concentration parmi quelques sociétés, nous croyons que l’utilisation d’un indice équipondéré réduit le risque lié à une seule société et inhérent aux indices pondérés selon les marchés.

En couvrant les rendements en dollars canadiens, le ZUH atténue l’effet des fluctuations des monnaies. 

L’année 2018 a marqué la fin d’une période haussière de près de dix ans. À la fin de l’année, l’indice S&P 500 avait cédé 4,4 %, tandis que le ZUH a accusé une baisse de seulement 2,1 %, prouvant encore une fois son avantage défensif.

Perspectives : Alors que la population vieillit et s’enrichit, le secteur de la santé offre un bon coup de pouce
Les paramètres fondamentaux à long terme du secteur de la santé se comparent favorablement à ceux de l’ensemble du marché. À mon avis, la croissance supérieure du bénéfice par action du secteur est le facteur clé de rendements des actions à long terme. 

Nous considérons que la confiance actuelle à l’égard de l’économie est sur le point de s’effriter, les marchés s’engageant dans une période en dents de scie. Pour cette raison, nous estimons que le secteur de la santé, qui représente 15 % de l’indice S&P 500, peut servir de position défensive.

Je suis d’avis que la hausse de la demande, les données financières solides et les progrès technologiques compensent l’incertitude liée à la réglementation et les préoccupations à l’égard des politiques budgétaires :

  • Augmentation de la demande : La population vieillissante a besoin de plus de soins médicaux, de médicaments et de services connexes. De plus, les États-Unis sont le pays qui recense le plus fort pourcentage de personnes obèses. Des études montrent qu’elles engageront des coûts médicaux supplémentaires de 147 milliards de dollars, montant qui devrait augmenter de 1,24 milliard de dollars par année. Cette situation stimulera la demande pour des services médicaux.
  • Données financières solides : Les bilans affichent d’importantes liquidités, ce qui génère une occasion pour une hausse des dividendes, des rachats et des fusions et acquisitions.
  • Technologies : Les progrès réalisés dans les domaines de la biotechnologie, des produits pharmaceutiques et des technologies de l’information ainsi que le développement d’équipement et d’appareils médicaux ont permis aux professionnels de la santé de mieux diagnostiquer et traiter leurs patients.

Même si les avantages énumérés ci-dessus peuvent amoindrir la pertinence des désavantages possibles, en voici quelques-uns :

  • Incertitude liée à la réglementation : Une division au sein du gouvernement et la récente décision judiciaire concernant l’abrogation possible de l’Obamacare exerceront des pressions sur le secteur.
  • Préoccupations liées aux politiques budgétaires : En réaction à la croissance du déficit, le Congrès pourrait changer certains mécanismes de financement qui désavantageraient le secteur de la santé.
Ouvrir en mode plein écran
Russ Visch

Actions équipondérées de banques canadiennes

Aperçu

Au cours des cinq dernières années, le rendement du Solactive Equal Weight Canada Banks Index a été plus de deux fois supérieur à celui de l’indice composé de rendement total S&P/TSX. Ce résultat, conjugué à la volatilité des taux d’intérêt, milite en faveur d’une exposition aux titres bancaires canadiens. 

Russ Visch

Actions équipondérées de banques canadiennes

Mise à jour macroéconomique

  • Les banques sont habituellement favorisées par les premières hausses des taux d’intérêt. Or le contexte actuel en matière de taux est une bonne occasion d’obtenir une exposition aux banques canadiennes.
  • Au cours des cinq dernières années, le Solactive Equal Weight Canada Banks Index, qui représente le rendement équipondéré des six plus grandes banques canadiennes, a généré un rendement total de 61,33 % alors que l’indice composé de rendement total S&P/TSX a enregistré 27,0 % pendant cette période.

Impact de l’analyse ascendante

  • Les valorisations des six grandes banques canadiennes ont atteint un creux de dix ans comparativement à leur moyenne. À la fin de 2018, le ratio cours-bénéfice moyen des six grandes banques canadiennes était de 9,88, alors que la moyenne historique (depuis 2009) s’établit à 12,00.
  • Le taux de rendement des banques canadiennes est intéressant. Le taux de rendement moyen de ces six grandes banques est d’environ 4 %1.

Analyse technique

Le sous-indice S&P/TSX des titres bancaires se renverse et commence à remonter. En outre, il présentait de nouveaux signaux d’achat lors des évaluations hebdomadaires de momentum. Conformément à notre point de vue selon lequel les marchés boursiers ont atteint leur creux après un cycle baissier assez typique, il s’agit d’une excellente occasion pour acheter avant la prochaine reprise de ce marché haussier à long terme (qui s’étend sur plusieurs années/décennies). À tout le moins, cela pourrait pousser l’indice à frôler le sommet de 2018, soit 3580 points, ce qui représenterait un gain de 12,5 % par rapport à son niveau actuel. Si l’indice dépasse ce niveau, une nouvelle cible haussière de 4178 points serait établie, soit un gain de 31 % par rapport à son niveau actuel. Bien que cette dernière cible semble excessive, le rendement moyen inscrit à la fin des deux derniers cycles baissiers, en 2011 et en 2016, était de 36,25 %.

etf-dash-feb-2019-tsx-bank-index-fr-1200-2.jpg#asset:2130

Mise en oeuvre

Pour obtenir une exposition aux banques canadiennes, songez à investir dans le FINB BMO équipondéré banques (symbole : ZEB); pour
obtenir une exposition assortie d’un rendement supérieur, songez à investir dans le FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de
banques canadiennes (symbole : ZWB).

etf-dash-feb-2019-canadian-banks-fr-1200.jpg#asset:2106





1
 Source : Bloomberg, janvier 2019.