TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

— en date du 31 mars 2019 —

Thank you for printing our content at https://www.bmoetfs.ca/fr/trade-tips/.

Ouvrir en mode plein écran
Chris Heakes

ZLE : Merci, M. Powell

Aperçu

L’attitude plus prudente de la Réserve fédérale (Fed) — qui ne prévoit maintenant aucun relèvement de taux en 2019 — suggère que le cycle actuel a le potentiel de poursuivre sa lancée, surtout au sein des pays émergents qui présentent des valorisations attrayantes et qui sont bien vus par les investisseurs.

Chris Heakes

ZLE : Merci, M. Powell

Fiche éclair

L’attitude plus prudente de la Réserve fédérale (Fed) — qui ne prévoit maintenant aucun relèvement de taux en 2019 — suggère que le cycle actuel a le potentiel de poursuivre sa lancée, surtout au sein des pays émergents qui présentent des valorisations attrayantes et qui sont bien vus par les investisseurs. À cette fin, ZLE peut aider les investisseurs à :  

  • Tirer parti de la fin de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Les rapports indiquent que1 les deux camps sont sur le point de trouver un compromis qui conduirait à l’annulation des tarifs douaniers sur 250 milliards de dollars de biens2, ce qui pourrait libérer la croissance économique de la Chine d’un fardeau.  

  • Compenser la sous-représentation des marchés émergents dans les indices boursiers mondiaux. Les pays émergents comptent pour 60 % de l’économie mondiale3, mais seulement pour 15 % de la capitalisation boursière mondiale4. Par conséquent, une exposition ciblée aux fonds de marchés émergents peut offrir une meilleure composition de l’actif et plus diversifiée. 

  • Faites partie des investisseurs brillants Les flux de capitaux révèlent que les achats canadiens et américains de fonds de marchés émergents ont augmenté de 308 millions de dollars et de 24 milliards de dollars, respectivement, en janvier et en février cette année5.

Précisions 

FNB BMO d’actions de marchés émergents à faible volatilité (symbole : ZLE)

Avantages 

Rentabilité. Valorisation attrayante. Exposition à une croissance du produit intérieur brut (PIB) supérieure à la moyenne à long terme. Vaste diversification des régions géographiques, des secteurs et des titres.

Idée de placement — ZLE 

Le président de la Fed, Jerome Powell, a surpris les marchés en janvier 2019 en déclarant que les taux d’intérêt ne suivaient pas une politique préétablie de normalisation, laquelle pouvait être interrompue advenant une dégradation imprévue de la conjoncture économique. Cette affirmation a changé la donne; alors que la Fed s’était engagée à être patiente, elle indiquait maintenant un potentiel de prolongation du cycle. Pour ajouter de l’huile sur le feu, deux prévisions de relèvement des taux ont été retirées de la dernière déclaration de la Fed6, n’en laissant qu’une en 2020 et aucune en 2021.

Cette nouvelle position conciliante constitue un progrès positif pour les pays émergents, d’autant plus que les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine s’approchent de leur conclusion. Un retrait des tarifs douaniers imposés sur 250 milliards de dollars de produits chinois permettrait de revigorer la croissance du PIB du pays, entraînant potentiellement des entrées de capitaux dans les fonds axés sur les marchés émergents et retardant une fois de plus la fin de cycle du marché boursier. En fait, les entrées de capitaux dans les fonds canadiens et américains des marchés émergents ont augmenté de 308 millions de dollars et de 14,5 milliards de dollars, respectivement, en janvier et en février5, indiquant que les investisseurs brillants misent déjà sur ces facteurs favorables pour poursuivre sur leur lancée en 2019, tout en réduisant leurs placements dans les actions américaines et internationales.

Ratio CAPE à la fin de l’exercice Moyenne historique du ratio CAPE sur 10 ans Valorisation par rapport à la moyenne historique
Marchés émergents 12,1 14,7 Bien en dessous
Marchés développés 20,6 18,9 Modérément au-dessus
États-Unis 23,7 20,4 Bien au-dessus

Source: Parametric, MSCI, au 31 décembre 2018.


La valeur est une autre raison pour laquelle les marchés émergents semblent plus attrayants. Selon le graphique ci-dessus, les pays émergents ont un ratio cours-bénéfice corrigé des variations cycliques (ratio CAPE) moins élevé que les États-Unis ou les marchés développés dans l’ensemble, et l’escompte d’aujourd’hui est beaucoup plus attrayant par rapport aux États-Unis et aux marchés développés.

En outre, la pondération des actions chinoises de catégorie A sera augmentée dans l’indice MSCI Marchés émergents en mai 2019. L’objectif est de fournir aux investisseurs de l’Amérique du Nord un meilleur accès au secteur des technologies en plein essor de la Chine, ainsi que d’améliorer la représentation du pays dans l’indice. En fait, les pays émergents contribuent à 60 % du PIB mondial3, mais comptent pour seulement 15 % du marché mondial4. Si l’on tient compte également de la croissance du PIB des marchés émergents qui est supérieure à la moyenne à court et à long terme, il est logique d’investir à long terme dans le ZLE. Le ZLE compte 234 positions et offre une exposition bien diversifiée à la région par pays et par secteur.

Perspectives Dans le cadre du processus de normalisation de la Fed, le resserrement des politiques monétaires a eu pour effet de renforcer le dollar américain par rapport aux devises des marchés émergents. Or, maintenant que la Fed a adopté une position plus expansionniste, c’est sans doute l’effet inverse qui se produira, ce qui alimentera les afflux de capitaux dans les actions des marchés émergents. Compte tenu de l’interruption prudente des hausses de taux de la Fed, ainsi que d’autres catalyseurs de gains, les conditions sont favorables aux marchés émergents.

En raison des niveaux historiquement plus élevés de l’écart de valeur des marchés émergents, nous avons choisi une stratégie à faible volatilité afin d’offrir une participation plus stable à cette occasion de placement. La réduction du ratio d’encaissement des baisses du  ZLE est conforme à celle de nos autres FNB à faible volatilité et peut ultimement aider les investisseurs à continuer d’investir avec confiance dans des occasions prometteuses sur le marché.



1 https://www.nytimes.com/2019/03/24/business/china-trade-xi.html
Ibid.
https://www.imf.org/external/datamapper/PPPSH@WEO/OEMDC/ADVEC/WEOWORLD
https://www.msci.com/emerging-markets.  
5 Financière Banque Nationale, Bloomberg.
https://www.federalreserve.gov/newsevents/pressreleases/monetary20190320a.htm

Ouvrir en mode plein écran
Alfred Lee

ZUS.U : Générer un taux de rendement plus intéressant pour les liquidités américaines

Aperçu

Plus que jamais, les Canadiens détiennent des dépôts en monnaies étrangères, dont la valeur a augmenté de 10 % au cours de la dernière année1. Cette croissance stimule la demande pour des solutions qui permettent d’investir rapidement des liquidités américaines tout en continuant d’avoir accès à ces dernières. Par ailleurs, les investisseurs réduisent l’échéance de leurs placements en titres à revenu fixe pour atténuer la volatilité et rapidement tirer parti des hausses de taux. La combinaison de ces deux tendances a créé une demande pour des solutions axées sur des obligations américaines à très court terme. 

Alfred Lee

ZUS.U : Générer un taux de rendement plus intéressant pour les liquidités américaines

Aperçu
Plus que jamais, les Canadiens détiennent des dépôts en monnaies étrangères, dont la valeur a augmenté de 10 % au cours de la dernière année1. Cette croissance stimule la demande pour des solutions qui permettent d’investir rapidement des liquidités américaines tout en continuant d’avoir accès à ces dernières. Par ailleurs, les investisseurs réduisent l’échéance de leurs placements en titres à revenu fixe pour atténuer la volatilité et rapidement tirer parti des hausses de taux. La combinaison de ces deux tendances a créé une demande pour des solutions axées sur des obligations américaines à très court terme. Ces solutions présentent aussi les avantages suivants :

  • Un placement stable qui peut procurer aux investisseurs un taux de rendement plus élevé que les liquidités. Sous la forme d’obligations américaines de catégorie investissement dont l’échéance est inférieure à un an, les obligations à très court terme peuvent jouer le rôle de quasi-espèces. 
  • Accès à des titres à revenu fixe américains de grande qualité. En mettant l’accent sur des obligations de catégorie investissement et en écartant les segments spéculatifs du marché des titres à revenu fixe, ZUS évite de courir un risque de crédit excessif.  
  • Neutralisation du risque de taux d’intérêt grâce à des placements dans des obligations dont l’échéance est rapprochée. En détenant des obligations qui viennent à échéance dans un an ou moins, les investisseurs peuvent réduire le risque de duration, car les obligations sont conservées jusqu’à leur échéance et encaissées à leur valeur nominale, indépendamment des fluctuations des taux d’intérêt.  
  • Placement qui évite le risque lié au marché des actions, tout en procurant un rendement. Comme on s’attend à ce que la volatilité du marché boursier persiste, les investisseurs peuvent choisir d’éliminer le risque de portefeuille en liquidant leurs actions au profit d’un moyen de placement presque aussi liquide que des espèces. 

Renseignements
FNB BMO obligations américaines à très court terme – $ US (symbole : ZUS.U)
FNB BMO obligations américaines à très court terme – $ US, réinvestissement des parts (symbole : ZUS.V)

Outil de placement polyvalent :

  • Solution de rechange aux liquidités : génère un taux de rendement plus intéressant que des liquidités américaines inutilisées, en acceptant une duration et un risque de crédit un peu plus élevés.
  • Substitut aux placements en obligations américaines : élimine presque entièrement le risque de duration, sans sacrifier le rendement.
  • Outil de positionnement stratégique et tactique pour la constitution d’un portefeuille : permet aux investisseurs de réduire tactiquement le risque d’un portefeuille ou peut servir de substitut à long terme aux placements en obligations ou de complément aux liquidités.  

Événements récents
Selon les comptes du bilan national, les liquidités et les dépôts en monnaies étrangères détenus par les Canadiens sont passés de 69,9 G$ CA il y a un an à 76,9 G$ CA. Cette hausse, combinée à une préférence des investisseurs pour les obligations à court terme, a créé un besoin croissant pour des placements qui conservent leur caractère liquide tout en proposant un taux de rendement supérieur sur des dollars américains inutilisés.  

Au cours de la dernière année, la courbe des titres du Trésor américain a continué de s’aplatir et la différence de taux entre les titres à 10 ans et à 2 ans est passée de 56,4 à 17,16 points de base (PDB). La courbe des taux étant plus plate, les investisseurs qui acceptent un risque de duration n’obtiennent pas un taux supérieur en contrepartie. 

Par conséquent, beaucoup d’investisseurs ont transféré leurs avoirs dans la section à court terme de la courbe, tout en s’efforçant d’obtenir un rendement maximum. À l’approche de la phase finale du cycle du crédit, toutefois, il est important que les investisseurs conservent des obligations de catégorie investissement et évitent les émissions plus spéculatives. 

Un nombre croissant d’investisseurs ont également converti leurs placements en espèces ou envisagent de le faire, à cause de la volatilité des actions et de la possibilité que le marché haussier tire à sa fin. 

etf-dash-feb-2019-canadian-household-fr-1200.jpg#asset:2177

Idée de placement : obtenez un rendement plus élevé de vos liquidités américaines
Pour aider les retraités migrateurs à faire fructifier leurs liquidités américaines tout en conservant l’accès à ces dernières, le FNB BMO obligations américaines à très court terme (ZUS.U) investit dans un portefeuille d’obligations de société américaines de catégorie investissement ayant une échéance d’un an ou moins et réparties entre plusieurs secteurs d’activité et émetteurs. Ce fonds négocié en bourse (FNB) sera négocié en dollars américains et sera également offert en parts de catégorie Accumulation (ZUS.V).

En détenant des obligations qui viennent à échéance dans un an ou moins, les investisseurs peuvent réduire le risque de taux d’intérêt et laisser les titres atteindre leur échéance pour les encaisser à leur valeur nominale. Non seulement l’échéance plus courte des obligations sous-jacentes neutralise plus efficacement le risque de taux d’intérêt, mais l’accent mis sur les obligations de catégorie investissement aide les investisseurs à obtenir un rendement plus intéressant, sans courir de risque de crédit excessif. 

Même si les placements du portefeuille ne sont pas des espèces, le risque de duration très faible et la catégorie investissement qui les caractérisent permettent aux investisseurs d’utiliser le FNB comme un moyen de placement liquide bonifié qui leur procure un rendement plus élevé que des dollars américains inutilisés.

Les investisseurs qui détiennent une participation dans des obligations américaines peuvent aussi choisir le FNB pour concentrer leurs avoirs sur la section à très court terme de la courbe des taux dans le but de supprimer presque complètement le risque de taux d’intérêt, sans sacrifier le rendement ni prendre un risque de crédit excessif. À ce titre, les investisseurs peuvent faire du ZUS.U une position stratégique au sein de leur portefeuille, le FNB se substituant alors aux placements en obligations américaines.

ZUS peut également servir d’outil tactique dans un portefeuille. Alors qu’on s’attend à ce que la volatilité des marchés boursiers se prolonge, les investisseurs qui liquident leurs actions ou leurs parts de FNB négociées en dollars américains peuvent investir dans ZUS.U et obtenir un rendement plus élevé, plutôt que de conserver des liquidités en attendant que la volatilité se résorbe pour racheter des actions.  

Perspectives
La volatilité des marchés boursiers a été plutôt modérée ces dernières années, mais les investisseurs ont repris conscience de la rapidité avec laquelle les actifs à risque peuvent chuter lors du quatrième trimestre de 2018. Étant donné que les investisseurs se préoccupent de plus en plus du risque événementiel, les marchés boursiers devraient traverser de fréquentes périodes de volatilité à l’avenir.

À l’amorce de la phase finale du cycle économique, certains investisseurs éliminent le risque de portefeuille en convertissant leurs placements en liquidités. Toutefois, comme les taux d’intérêt restent relativement faibles, les investisseurs cherchent à obtenir un rendement plus élevé pour leurs liquidités inexploitées, sans courir de risque excessif. 



1 Statistique Canada/Haver Analytics.

Télécharger le PDF

Investisseurs institutionnels – Thèmes de placement 2019 pour les FNB

Aperçu

Tirant parti de l’expertise de quelques-uns des meilleurs spécialistes des placements de Bay Street, BMO Gestion mondiale d’actifs a préparé une liste d’idées de placement novatrices à partir des pupitres de négociation des FNB de Canaccord Genuity Capital Markets, Marchés des capitaux CIBC, Banque Nationale Marchés financiers, RBC Marchés des Capitaux, Services bancaires et marchés mondiaux, Banque Scotia, Valeurs Mobilières TD et, bien évidemment, BMO Marchés des capitaux.

Investisseurs institutionnels – Thèmes de placement 2019 pour les FNB