TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

— en date du 30 juin 2020 —

Thank you for printing our content at https://www.bmoetfs.ca/fr/trade-tips/best-practices-for-trading-etfs-in-every-climate/.

Meilleures pratiques pour la négociation de FNB dans toutes les conjonctures

Mark Raes

Meilleures pratiques pour la négociation de FNB dans toutes les conjonctures

Aperçu

La COVID-19 et le choc provoqué par la concurrence entre les grandes nations productrices de pétrole sont à l’origine de la volatilité accrue des marchés et de l’humeur sombre des investisseurs. Les conseillers comme les investisseurs reconnaissent que les FNB sont une solution tout-en-un qui se négocie efficacement en vue de repositionner des portefeuilles, de réagir rapidement aux fluctuations du marché et de tirer parti des distorsions des cours.

Nous avons constaté un élargissement des écarts pour certains FNB, qui témoigne de la liquidité des placements sous-jacents. C’est pourquoi il est plus important que jamais d’être au fait des conditions du marché et des expositions sous-jacentes qui pourraient avoir une incidence sur vos achats ou vos ventes de parts de FNB. En tant que votre partenaire de choix, l’équipe des FNB BMO a créé une liste de meilleures pratiques pour vous aider à réussir, quelle que soit la conjoncture. Qu’il s’agisse de négocier lorsque le marché sous-jacent est ouvert ou de toujours utiliser des ordres à cours limité, ces conseils ont pour but de permettre un usage efficace des FNB afin d’améliorer la construction de vos portefeuilles.

Avantages

  • Amélioration de la liquidité des placements sous-jacents au moyen de FNB fortement négocié.
  • Négociation efficace en mettant en avant l’intérêt des investisseurs
  • Construction de portefeuille rigoureuse
  • Expositions générales plutôt que des expositions à des sous-ensembles de placements

Idée de négociation — quatre conseils essentiels pour la négociation de FNB

Évitez de négocier à l’ouverture et à la clôture du marché
Qu’il s’agisse des dernières nouvelles au sujet de la COVID-19 ou de la réaction des États à la situation sur les marchés asiatiques et européens, la quantité de renseignements traitée durant la nuit est phénoménale. Il faut donc éviter de négocier lors des dix premières minutes suivant l’ouverture de la bourse. Le cours d’un FNB reflète la valeur du portefeuille sous-jacent. Ainsi, en laissant du temps pour la négociation des titres dont il est composé, on contribue à la stabilisation de ce cours. De même, évitez au maximum de négocier lors des 10 minutes qui précèdent la clôture, le portefeuille sous-jacent pouvant être volatil à la fin de la journée.

Employez toujours des ordres à cours limité
De nombreux types d’ordres peuvent être utilisés pour la négociation de titres de participation. Le cours d’ouverture ou de clôture a une incidence sur la rentabilité globale de l’opération. Étant donné que le marché sous-jacent continue de fluctuer pendant le traitement d’une opération, un ordre à cours limité peut garantir le prix de celle-ci. Dans le contexte actuel, il est encore plus important d’utiliser les ordres à cours limité pour éviter les mauvaises surprises lors de l’exécution d’un ordre et permettre une expérience client qui soit, dans son ensemble, harmonieuse. Étant donné que les marchés évoluent rapidement, il est également important de revoir régulièrement ces ordres pendant la journée, car il se peut qu’on doive les modifier à la lumière de la fluctuation des cours. 

Négociez lorsque le marché sous-jacent est ouvert
Le preneur ferme peut toujours maintenir un écart plus étroit entre le cours du FNB et celui des titres sous-jacents lorsque ceux-ci se négocient. Une fois le marché sous-jacent fermé, le preneur ferme doit utiliser son propre modèle pour évaluer le cours; il doit donc établir un écart légèrement élargi pour tenir compte du risque accru de l’opération. En ce qui concerne les FNB internationaux, négociez dans la mesure du possible lorsque le marché sous-jacent est ouvert, et n’oubliez pas que les jours fériés au Canada diffèrent de ceux des autres pays.

Être conscient de la volatilité des marchés
En période de forte volatilité des marchés, les écarts entre les cours acheteur et vendeur peuvent s’élargir et changer très rapidement. Il est important de toujours utiliser des ordres à cours limité pour vous assurer d’obtenir le meilleur prix.

Un FNB est au moins aussi liquide que ses titres sous-jacents — quel que soit le nombre de parts négociées chaque jour, qu’il y en ait une ou deux millions. Si l’investisseur injecte 100 millions de dollars dans ce FNB, l’exécution est basée sur les actifs sous-jacents. Les FNB BMO sont conçus pour constituer des portefeuilles liquides; certaines exigences ont donc été établies quant au volume de négociation pour chacun des titres qu’ils contiennent.

Understanding-ETF-Liquidity_French-version.jpg#asset:4056

Perspectives

Dans le contexte actuel, les titres à revenu fixe, surtout obligations de sociétés, ont été un sujet de préoccupation pour les investisseurs. Étant donné que les obligations sous-jacentes se négocient hors cote et que la liquidité du marché est devenue quasi nulle pendant cette période éprouvante, les primes et les escomptes auxquelles se négocient les FNB d’obligations, par rapport à la valeur liquidative, ont augmenté. Cette situation témoigne, tout comme en 2008, d’une tarification périmée de la valeur liquidative. Or, les FNB permettent une détermination des prix et reflètent mieux les conditions du marché, puisqu’ils continuent d’être négociés librement.

Au lieu de percevoir cet écart de tarification comme un problème, on doit plutôt le voir comme un avantage de base des FNB, car ces derniers proposent une représentation plus fidèle du marché. Qui plus est, les FNB permettent aux investisseurs d’être actifs sur les marchés même s’ils peinent à négocier les obligations sous-jacentes.

Dans l’ensemble, nous considérons que les FNB présentent deux avantages en cette période de crise : ils se négocient plus efficacement que les titres des portefeuilles sous-jacents et, dans certains cas, permettent d’établir des prix pour les catégories d’actif qui connaissent des difficultés.

 

En cette période de grande incertitude, nous continuerons de vous offrir des ressources pertinentes, des perspectives hebdomadaires et de nouvelles idées afin d’améliorer votre pratique. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec votre spécialiste des FNB. Pour obtenir de l’aide en matière de négociation, composez le 1 877 741-7263.

Mark Raes

Meilleures pratiques pour la négociation de FNB dans toutes les conjonctures

Aperçu

La COVID-19 et le choc provoqué par la concurrence entre les grandes nations productrices de pétrole sont à l’origine de la volatilité accrue des marchés et de l’humeur sombre des investisseurs. Les conseillers comme les investisseurs reconnaissent que les FNB sont une solution tout-en-un qui se négocie efficacement en vue de repositionner des portefeuilles, de réagir rapidement aux fluctuations du marché et de tirer parti des distorsions des cours.

Nous avons constaté un élargissement des écarts pour certains FNB, qui témoigne de la liquidité des placements sous-jacents. C’est pourquoi il est plus important que jamais d’être au fait des conditions du marché et des expositions sous-jacentes qui pourraient avoir une incidence sur vos achats ou vos ventes de parts de FNB. En tant que votre partenaire de choix, l’équipe des FNB BMO a créé une liste de meilleures pratiques pour vous aider à réussir, quelle que soit la conjoncture. Qu’il s’agisse de négocier lorsque le marché sous-jacent est ouvert ou de toujours utiliser des ordres à cours limité, ces conseils ont pour but de permettre un usage efficace des FNB afin d’améliorer la construction de vos portefeuilles.

Avantages

  • Amélioration de la liquidité des placements sous-jacents au moyen de FNB fortement négocié.
  • Négociation efficace en mettant en avant l’intérêt des investisseurs
  • Construction de portefeuille rigoureuse
  • Expositions générales plutôt que des expositions à des sous-ensembles de placements

Idée de négociation — quatre conseils essentiels pour la négociation de FNB

Évitez de négocier à l’ouverture et à la clôture du marché
Qu’il s’agisse des dernières nouvelles au sujet de la COVID-19 ou de la réaction des États à la situation sur les marchés asiatiques et européens, la quantité de renseignements traitée durant la nuit est phénoménale. Il faut donc éviter de négocier lors des dix premières minutes suivant l’ouverture de la bourse. Le cours d’un FNB reflète la valeur du portefeuille sous-jacent. Ainsi, en laissant du temps pour la négociation des titres dont il est composé, on contribue à la stabilisation de ce cours. De même, évitez au maximum de négocier lors des 10 minutes qui précèdent la clôture, le portefeuille sous-jacent pouvant être volatil à la fin de la journée.

Employez toujours des ordres à cours limité
De nombreux types d’ordres peuvent être utilisés pour la négociation de titres de participation. Le cours d’ouverture ou de clôture a une incidence sur la rentabilité globale de l’opération. Étant donné que le marché sous-jacent continue de fluctuer pendant le traitement d’une opération, un ordre à cours limité peut garantir le prix de celle-ci. Dans le contexte actuel, il est encore plus important d’utiliser les ordres à cours limité pour éviter les mauvaises surprises lors de l’exécution d’un ordre et permettre une expérience client qui soit, dans son ensemble, harmonieuse. Étant donné que les marchés évoluent rapidement, il est également important de revoir régulièrement ces ordres pendant la journée, car il se peut qu’on doive les modifier à la lumière de la fluctuation des cours. 

Négociez lorsque le marché sous-jacent est ouvert
Le preneur ferme peut toujours maintenir un écart plus étroit entre le cours du FNB et celui des titres sous-jacents lorsque ceux-ci se négocient. Une fois le marché sous-jacent fermé, le preneur ferme doit utiliser son propre modèle pour évaluer le cours; il doit donc établir un écart légèrement élargi pour tenir compte du risque accru de l’opération. En ce qui concerne les FNB internationaux, négociez dans la mesure du possible lorsque le marché sous-jacent est ouvert, et n’oubliez pas que les jours fériés au Canada diffèrent de ceux des autres pays.

Être conscient de la volatilité des marchés
En période de forte volatilité des marchés, les écarts entre les cours acheteur et vendeur peuvent s’élargir et changer très rapidement. Il est important de toujours utiliser des ordres à cours limité pour vous assurer d’obtenir le meilleur prix.

Un FNB est au moins aussi liquide que ses titres sous-jacents — quel que soit le nombre de parts négociées chaque jour, qu’il y en ait une ou deux millions. Si l’investisseur injecte 100 millions de dollars dans ce FNB, l’exécution est basée sur les actifs sous-jacents. Les FNB BMO sont conçus pour constituer des portefeuilles liquides; certaines exigences ont donc été établies quant au volume de négociation pour chacun des titres qu’ils contiennent.

Understanding-ETF-Liquidity_French-version.jpg#asset:4056

Perspectives

Dans le contexte actuel, les titres à revenu fixe, surtout obligations de sociétés, ont été un sujet de préoccupation pour les investisseurs. Étant donné que les obligations sous-jacentes se négocient hors cote et que la liquidité du marché est devenue quasi nulle pendant cette période éprouvante, les primes et les escomptes auxquelles se négocient les FNB d’obligations, par rapport à la valeur liquidative, ont augmenté. Cette situation témoigne, tout comme en 2008, d’une tarification périmée de la valeur liquidative. Or, les FNB permettent une détermination des prix et reflètent mieux les conditions du marché, puisqu’ils continuent d’être négociés librement.

Au lieu de percevoir cet écart de tarification comme un problème, on doit plutôt le voir comme un avantage de base des FNB, car ces derniers proposent une représentation plus fidèle du marché. Qui plus est, les FNB permettent aux investisseurs d’être actifs sur les marchés même s’ils peinent à négocier les obligations sous-jacentes.

Dans l’ensemble, nous considérons que les FNB présentent deux avantages en cette période de crise : ils se négocient plus efficacement que les titres des portefeuilles sous-jacents et, dans certains cas, permettent d’établir des prix pour les catégories d’actif qui connaissent des difficultés.

 

En cette période de grande incertitude, nous continuerons de vous offrir des ressources pertinentes, des perspectives hebdomadaires et de nouvelles idées afin d’améliorer votre pratique. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec votre spécialiste des FNB. Pour obtenir de l’aide en matière de négociation, composez le 1 877 741-7263.