TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

— en date du 31 janvier 2020 —

Thank you for printing our content at https://www.bmoetfs.ca/fr/trade-tips/picking-up-premium-on-quality-stocks/.

Obtenir une prime sur des actions de qualité

Mike Nazwaski

Obtenir une prime sur des actions de qualité

Aperçu
Si investir à long terme fait partie de votre stratégie de placement, le FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de sociétés canadiennes à dividendes élevés (symbole : ZWC) peut améliorer les caractéristiques de rendement de votre portefeuille.

  • Notre portefeuille d’actions à revenu qui mise sur le long terme recherche des rendements plus élevés et à bêta plus faible afin de compléter nos stratégies de gestion active du risque.
  • Le ZWC contribue à l’atteinte de cet objectif en détenant des actions bénéficiaires de grande qualité et en procurant des primes d’options grâce à un programme systématique de vente d’options.

Précisions
FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de sociétés canadiennes à dividendes élevés (symbole : ZWC)

Des avantages opportuns

Le marché des taux d’intérêt s’attend à ce que la Banque du Canada réduise son taux cible de financement à un jour d’au moins 25 points de base cette année. Il devient de plus en plus difficile d’obtenir un taux de rendement corrigé du risque décent, puisque la courbe des taux d’intérêt est aplatie ou inversée aux échéances de 10 ans.

Idée de placement
Le ZWC vise à produire un rendement supérieur à celui d’un portefeuille axé sur les dividendes seulement, sans trop nuire au potentiel de hausse. Il s’agit d’un portefeuille d’actions bénéficiaires canadiennes ciblées pour leur qualité qui est diversifié par secteur et pondéré en fonction du rendement. De plus, ces titres doivent avoir un marché d’options négociables liquides. Les directeurs de portefeuille de BMO améliorent le rendement de ce portefeuille en vendant systématiquement des options d’achat sur les positions sous-jacentes. Ce processus génère un gain important grâce à un taux de distribution annualisé actuel de 6,82 %, comparativement à celui du FINB BMO S&P/TSXMC composé plafonné (symbole : ZCN), qui s’établit à 2,87 %1

Le risque que le titre sous-jacent soit cédé et mine le rendement est un aspect préoccupant des stratégies de vente d’options d’achat. Nos recherches révèlent que cette approche de gestion de portefeuille, étayée sur une stratégie définie de superposition d’options, atténue ce risque en grande partie. Le ZWC a été lancé il y a trois ans seulement. Pour mettre cette approche à l’essai, nous avons mené des études en utilisant des données historiques sur les prix de la première stratégie de vente d’options d’achat, le FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de banques canadiennes (symbole : ZWB). Le ZMB utilise un processus semblable pour procurer la prime d’options sur les actions des banques canadiennes. Il s’agit d’un bon indicateur pour vérifier l’hypothèse selon laquelle le ZWC ajoute de la valeur à un portefeuille.

Depuis 2011, sur la base du rendement total annuel, le ZWB a contribué à 89 % des hausses du FINB BMO équipondéré banques (symbole : ZEB) et à 80 % des baisses2. Il est également utile d’analyser le rendement du ZWB lorsque l’indice boursier sous-jacent fluctue à des extrêmes. Sur les neuf années depuis le lancement, les trois meilleures années pour les actions des banques ont produit un rendement annuel moyen de 22,4 %, tandis que le ZWB a enregistré un rendement de 18,6 %1. La moyenne des trois pires années pour les banques a été de -4,7 %, par rapport à -3,8 % pour ZWB1. Une autre mesure qui fait ressortir la nature défensive de cette stratégie est le mouvement du sommet au creux des deux FNB. Au cours de ces neuf années, la baisse maximale du ZEB a été de 13,9 %, par rapport à 12,2 % pour le ZWB1. C’est le genre de résultats que visent nos stratégies systématiques de gestion active du risque.

Par exemple, au cours de la même période de neuf ans, le S&P/TSX 60MC (qui utilise FNB Horizons indice S&P/TSX 60MC (symbole : HXT), un indice de rendement total) a enregistré un repli maximal annuel de 18,6 %, comparativement à 8,0 % pour nos indicateurs systématiques exclusifs3. En revanche, nos stratégies axées sur l’indice S&P/TSX ont contribué à 74 % du gain annuel moyen et à seulement 21 % des pertes4. Le ZWC et notre processus systématique sont deux approches différentes de la gestion du risque, que nous utilisons pour maximiser les rendements corrigés du risque au niveau du portefeuille.

Le ZWC pourrait produire des résultats similaires au cours des prochaines années. Nous avons comparé les meilleurs rendements du HXT (tranche de 25 %) des 36 derniers mois à ceux du ZWC. Les meilleurs mois ont été en moyenne de 3,8 % pour le HXT et de 3,2 % pour le ZWC. Pour les pires rendements (tranche de 25 %), le HXT a inscrit une moyenne de -2,8 %, comparativement à -2,4 % pour le ZWC. Pour ce qui est des reculs, le maximum au cours de cette période a été de 18,6 % pour le HXT, comparativement à 10,1 % pour le ZWC1, 3.

Enfin, la corrélation des rendements mensuels du ZWC, du HXT et du portefeuille Inukshuk Capital Longevity réduit le risque lié au portefeuille. Au cours des trois dernières années, le ZWC est corrélé à 95,5 % avec le HXT et à seulement 47,1 % avec nos stratégies systématiques. Et nos stratégies sont corrélées à seulement 54 % avec le S&P/TSX 601, 3, 4.

Perspectives
Si l’un de vos objectifs est d’investir dans des actions bénéficiaires de manière diversifiée et de les détenir à long terme, un portefeuille d’actions ciblées pour leur qualité avec une superposition d’options gérées par des professionnels peut améliorer le rendement total corrigé du risque. Le risque de perdre des gains est atténué par le processus systématique de la stratégie gérée, et un revenu additionnel provenant des primes d’option sur les actions de qualité est généré.

 

 Visitez le site Web d’Inukshuk Capital Management >

 

 

1 BMO Gestion mondiale d’actifs, au 29 janvier 2020.

2 BMO Gestion mondiale d’actifs, du 1er janvier 2011 au 29 janvier 2020.

3 FNB Horizons, au 29 janvier 2020.

4 Inukshuk Capital Management Inc., au 29 janvier 2020.

Mike Nazwaski

Obtenir une prime sur des actions de qualité

Aperçu
Si investir à long terme fait partie de votre stratégie de placement, le FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de sociétés canadiennes à dividendes élevés (symbole : ZWC) peut améliorer les caractéristiques de rendement de votre portefeuille.

  • Notre portefeuille d’actions à revenu qui mise sur le long terme recherche des rendements plus élevés et à bêta plus faible afin de compléter nos stratégies de gestion active du risque.
  • Le ZWC contribue à l’atteinte de cet objectif en détenant des actions bénéficiaires de grande qualité et en procurant des primes d’options grâce à un programme systématique de vente d’options.

Précisions
FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de sociétés canadiennes à dividendes élevés (symbole : ZWC)

Des avantages opportuns

Le marché des taux d’intérêt s’attend à ce que la Banque du Canada réduise son taux cible de financement à un jour d’au moins 25 points de base cette année. Il devient de plus en plus difficile d’obtenir un taux de rendement corrigé du risque décent, puisque la courbe des taux d’intérêt est aplatie ou inversée aux échéances de 10 ans.

Idée de placement
Le ZWC vise à produire un rendement supérieur à celui d’un portefeuille axé sur les dividendes seulement, sans trop nuire au potentiel de hausse. Il s’agit d’un portefeuille d’actions bénéficiaires canadiennes ciblées pour leur qualité qui est diversifié par secteur et pondéré en fonction du rendement. De plus, ces titres doivent avoir un marché d’options négociables liquides. Les directeurs de portefeuille de BMO améliorent le rendement de ce portefeuille en vendant systématiquement des options d’achat sur les positions sous-jacentes. Ce processus génère un gain important grâce à un taux de distribution annualisé actuel de 6,82 %, comparativement à celui du FINB BMO S&P/TSXMC composé plafonné (symbole : ZCN), qui s’établit à 2,87 %1

Le risque que le titre sous-jacent soit cédé et mine le rendement est un aspect préoccupant des stratégies de vente d’options d’achat. Nos recherches révèlent que cette approche de gestion de portefeuille, étayée sur une stratégie définie de superposition d’options, atténue ce risque en grande partie. Le ZWC a été lancé il y a trois ans seulement. Pour mettre cette approche à l’essai, nous avons mené des études en utilisant des données historiques sur les prix de la première stratégie de vente d’options d’achat, le FNB BMO vente d’options d’achat couvertes de banques canadiennes (symbole : ZWB). Le ZMB utilise un processus semblable pour procurer la prime d’options sur les actions des banques canadiennes. Il s’agit d’un bon indicateur pour vérifier l’hypothèse selon laquelle le ZWC ajoute de la valeur à un portefeuille.

Depuis 2011, sur la base du rendement total annuel, le ZWB a contribué à 89 % des hausses du FINB BMO équipondéré banques (symbole : ZEB) et à 80 % des baisses2. Il est également utile d’analyser le rendement du ZWB lorsque l’indice boursier sous-jacent fluctue à des extrêmes. Sur les neuf années depuis le lancement, les trois meilleures années pour les actions des banques ont produit un rendement annuel moyen de 22,4 %, tandis que le ZWB a enregistré un rendement de 18,6 %1. La moyenne des trois pires années pour les banques a été de -4,7 %, par rapport à -3,8 % pour ZWB1. Une autre mesure qui fait ressortir la nature défensive de cette stratégie est le mouvement du sommet au creux des deux FNB. Au cours de ces neuf années, la baisse maximale du ZEB a été de 13,9 %, par rapport à 12,2 % pour le ZWB1. C’est le genre de résultats que visent nos stratégies systématiques de gestion active du risque.

Par exemple, au cours de la même période de neuf ans, le S&P/TSX 60MC (qui utilise FNB Horizons indice S&P/TSX 60MC (symbole : HXT), un indice de rendement total) a enregistré un repli maximal annuel de 18,6 %, comparativement à 8,0 % pour nos indicateurs systématiques exclusifs3. En revanche, nos stratégies axées sur l’indice S&P/TSX ont contribué à 74 % du gain annuel moyen et à seulement 21 % des pertes4. Le ZWC et notre processus systématique sont deux approches différentes de la gestion du risque, que nous utilisons pour maximiser les rendements corrigés du risque au niveau du portefeuille.

Le ZWC pourrait produire des résultats similaires au cours des prochaines années. Nous avons comparé les meilleurs rendements du HXT (tranche de 25 %) des 36 derniers mois à ceux du ZWC. Les meilleurs mois ont été en moyenne de 3,8 % pour le HXT et de 3,2 % pour le ZWC. Pour les pires rendements (tranche de 25 %), le HXT a inscrit une moyenne de -2,8 %, comparativement à -2,4 % pour le ZWC. Pour ce qui est des reculs, le maximum au cours de cette période a été de 18,6 % pour le HXT, comparativement à 10,1 % pour le ZWC1, 3.

Enfin, la corrélation des rendements mensuels du ZWC, du HXT et du portefeuille Inukshuk Capital Longevity réduit le risque lié au portefeuille. Au cours des trois dernières années, le ZWC est corrélé à 95,5 % avec le HXT et à seulement 47,1 % avec nos stratégies systématiques. Et nos stratégies sont corrélées à seulement 54 % avec le S&P/TSX 601, 3, 4.

Perspectives
Si l’un de vos objectifs est d’investir dans des actions bénéficiaires de manière diversifiée et de les détenir à long terme, un portefeuille d’actions ciblées pour leur qualité avec une superposition d’options gérées par des professionnels peut améliorer le rendement total corrigé du risque. Le risque de perdre des gains est atténué par le processus systématique de la stratégie gérée, et un revenu additionnel provenant des primes d’option sur les actions de qualité est généré.

 

 Visitez le site Web d’Inukshuk Capital Management >

 

 

1 BMO Gestion mondiale d’actifs, au 29 janvier 2020.

2 BMO Gestion mondiale d’actifs, du 1er janvier 2011 au 29 janvier 2020.

3 FNB Horizons, au 29 janvier 2020.

4 Inukshuk Capital Management Inc., au 29 janvier 2020.