TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

— en date du 31 mai 2019 —

Thank you for printing our content at https://www.bmoetfs.ca/fr/trade-tips/ultra-short-term-bonds-an-all-weather-solution/.

Obligations à très court terme : une solution idéale, peu importe la conjoncture

Alfred Lee

Obligations à très court terme : une solution idéale, peu importe la conjoncture

Aperçu
Depuis le début d’octobre, des turbulences causées par les risques liés aux événements de l’actualité et par les attentes de croissance modérée affectent les marchés mondiaux. Afin de faire face à cette montée d’incertitude, les investisseurs devraient songer à investir dans le fonds négocié en bourse (FNB) ZST afin d’obtenir :

  • Des titres à revenu fixe qui portent fruit dans le contexte actuel : Étant donné qu’il est axé sur les obligations à court terme et qu’il propose un rendement à l’échéance élevé de 2,5 %, le ZST est un placement idéal pour le contexte actuel. (Selon Morningstar, le ZST se classe dans le 5e centile pour le rendement sur un an.)1
  • Fait fructifier les liquidités à court terme : placements dans le marché monétaire entièrement composés d’obligations de sociétés canadiennes de catégorie investissement dont la duration est de 0,7 an et qui sont détenues jusqu’à ce qu’elles arrivent à échéance à leur valeur nominale. Tout cela moyennant un RFG de 17 pdb.2  Les investisseurs qui cherchent à accumuler les distributions mensuelles peuvent opter pour le ZST.L, qui est assorti des mêmes frais de gestion.

Description
FNB BMO obligations à très court terme (symbole : ZST)
FNB BMO obligations à très court terme, parts de catégorie Accumulation (symbole : ZST.L)

Avantages
Dans un contexte où la volatilité est de retour sur les places boursières et la courbe des taux s’est aplatie, le ZST protège les portefeuilles d’une « inversion de la courbe des taux » et de l’élargissement des écarts de taux, sans toutefois renoncer aux possibles rendements supplémentaires.

Idée de placement – une solution idéale, peu importe la conjoncture
Fait plutôt rare, les liquidés ont dégagé des résultats supérieurs à ceux des actions et des obligations l’année dernière. Les risques liés aux événements de l’actualité devraient continuer de créer de l’incertitude, en raison des inquiétudes persistantes entourant le Brexit et les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine. Si les marchés boursiers continuent d’être volatils et que la courbe des taux demeure relativement aplatie, les liquidités et les instruments de placement à court terme pourraient s’avérer des outils importants pour les investisseurs en 2019. Le ZST peut être utilisé comme un instrument qui s’apparente à des quasi-espèces et qui dégage un taux de rendement supplémentaire à celui des bons du Trésor.  

Les obligations de société détenues dans le ZST échéant dans un an ou moins ont tendance à être moins sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt. En outre, on en tire leur valeur au pair si elles sont conservées jusqu’à l’échéance. 

Alfred-Lee-Jan-2019-Graph.gif#asset:2004

Source : Bloomberg, au 18 décembre 2018.

Sur le plan du crédit, le ZST comprend des obligations de haute qualité qui sont sélectionnées en fonction d’une note de catégorie investissement et du taux le plus intéressant. À titre de FNB, le ZST est un placement toujours liquide, contrairement aux certificats de placement garanti (CPG), qui sont font l’objet d’une période d’immobilisation, et aux instruments à taux variable, qui sont très peu négociés.

Perspectives
Après avoir atteint un sommet post-récession de 2,6 %, le taux des obligations du gouvernement du Canada à 10 ans s’est replié à 2,0 %3. Au même moment, les écarts des obligations de sociétés canadiennes se sont élargis de 29 points de base par rapport à leurs niveaux du début d’octobre, ce qui reflète un plus haut niveau d’incertitude dans le marché4. Dans un contexte où la pression à la baisse exercée sur les taux à long terme s’arrime à l’augmentation des coûts d’emprunt à court terme, des placements axés sur les obligations à court terme permettent de gérer le risque de taux d'intérêt tout en obtenant un taux de rendement plus intéressant.

 

1 Morningstar, au 17 décembre 2018.
2 Idem.
3 Bloomberg, au 18 décembre 2018.
4 Idem.

Alfred Lee

Obligations à très court terme : une solution idéale, peu importe la conjoncture

Aperçu
Depuis le début d’octobre, des turbulences causées par les risques liés aux événements de l’actualité et par les attentes de croissance modérée affectent les marchés mondiaux. Afin de faire face à cette montée d’incertitude, les investisseurs devraient songer à investir dans le fonds négocié en bourse (FNB) ZST afin d’obtenir :

  • Des titres à revenu fixe qui portent fruit dans le contexte actuel : Étant donné qu’il est axé sur les obligations à court terme et qu’il propose un rendement à l’échéance élevé de 2,5 %, le ZST est un placement idéal pour le contexte actuel. (Selon Morningstar, le ZST se classe dans le 5e centile pour le rendement sur un an.)1
  • Fait fructifier les liquidités à court terme : placements dans le marché monétaire entièrement composés d’obligations de sociétés canadiennes de catégorie investissement dont la duration est de 0,7 an et qui sont détenues jusqu’à ce qu’elles arrivent à échéance à leur valeur nominale. Tout cela moyennant un RFG de 17 pdb.2  Les investisseurs qui cherchent à accumuler les distributions mensuelles peuvent opter pour le ZST.L, qui est assorti des mêmes frais de gestion.

Description
FNB BMO obligations à très court terme (symbole : ZST)
FNB BMO obligations à très court terme, parts de catégorie Accumulation (symbole : ZST.L)

Avantages
Dans un contexte où la volatilité est de retour sur les places boursières et la courbe des taux s’est aplatie, le ZST protège les portefeuilles d’une « inversion de la courbe des taux » et de l’élargissement des écarts de taux, sans toutefois renoncer aux possibles rendements supplémentaires.

Idée de placement – une solution idéale, peu importe la conjoncture
Fait plutôt rare, les liquidés ont dégagé des résultats supérieurs à ceux des actions et des obligations l’année dernière. Les risques liés aux événements de l’actualité devraient continuer de créer de l’incertitude, en raison des inquiétudes persistantes entourant le Brexit et les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine. Si les marchés boursiers continuent d’être volatils et que la courbe des taux demeure relativement aplatie, les liquidités et les instruments de placement à court terme pourraient s’avérer des outils importants pour les investisseurs en 2019. Le ZST peut être utilisé comme un instrument qui s’apparente à des quasi-espèces et qui dégage un taux de rendement supplémentaire à celui des bons du Trésor.  

Les obligations de société détenues dans le ZST échéant dans un an ou moins ont tendance à être moins sensibles aux fluctuations des taux d’intérêt. En outre, on en tire leur valeur au pair si elles sont conservées jusqu’à l’échéance. 

Alfred-Lee-Jan-2019-Graph.gif#asset:2004

Source : Bloomberg, au 18 décembre 2018.

Sur le plan du crédit, le ZST comprend des obligations de haute qualité qui sont sélectionnées en fonction d’une note de catégorie investissement et du taux le plus intéressant. À titre de FNB, le ZST est un placement toujours liquide, contrairement aux certificats de placement garanti (CPG), qui sont font l’objet d’une période d’immobilisation, et aux instruments à taux variable, qui sont très peu négociés.

Perspectives
Après avoir atteint un sommet post-récession de 2,6 %, le taux des obligations du gouvernement du Canada à 10 ans s’est replié à 2,0 %3. Au même moment, les écarts des obligations de sociétés canadiennes se sont élargis de 29 points de base par rapport à leurs niveaux du début d’octobre, ce qui reflète un plus haut niveau d’incertitude dans le marché4. Dans un contexte où la pression à la baisse exercée sur les taux à long terme s’arrime à l’augmentation des coûts d’emprunt à court terme, des placements axés sur les obligations à court terme permettent de gérer le risque de taux d'intérêt tout en obtenant un taux de rendement plus intéressant.

 

1 Morningstar, au 17 décembre 2018.
2 Idem.
3 Bloomberg, au 18 décembre 2018.
4 Idem.