TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

Thank you for printing our content at https://www.bmoetfs.ca/fr/trade-tips/znq-and-zuq-u-s-equity-barbell-strategy/.

Le ZNQ et le ZUQ : une stratégie d’actions américaines en haltères

Adriana Arrillaga

Le ZNQ et le ZUQ : une stratégie d’actions américaines en haltères

Aperçu
À One Summit Capital, nous pensons que les facteurs n’ont pas tous la même valeur. Notre stratégie met l’accent sur deux styles dans le S&P 500, la qualité et la croissance, et nous la mettons en œuvre au moyen du FINB BMO MSCI américaines de haute qualité (symbole : ZUQ) et du FINB BMO NASDAQ 100 (symbole : ZNQ). Ces FNB se complètent bien et créent ensemble un volet d’actions américaines, qui ajoute valeur et diversification au portefeuille moyen d’actions canadiennes.


Détails

FINB BMO actions du NASDAQ 100 (symbole : ZNQ)
FINB BMO MSCI américaines de haute qualité (symbole : ZUQ)


Avantages

  • Diversification – Cette stratégie américaine permet aux investisseurs canadiens d’avoir accès à une autre région dont la composition sectorielle est très différente.
  • Volatilité réduite – La sous-pondération des secteurs des services financiers, de l’énergie et des matières premières réduit la volatilité.
  • Rendements plus élevés – La surpondération des technologies et des soins de santé privilégie des sociétés dont la croissance prévue est plus élevée.


Idée de placement – Portefeuille d’actions américaines 50/50
Dans le cadre de notre philosophie de placement visant à investir dans des sociétés mondiales de croissance de grande qualité, le facteur de qualité privilégie trois variables fondamentales principales : un rendement des capitaux propres (RCP) élevé, une croissance stable des bénéfices d’une année à l’autre ainsi que des bilans solides assortis d’un faible niveau d’endettement. Par ailleurs, la composante des actions mondiales de croissance met l’accent sur des sociétés qui devraient augmenter leurs ventes et leur BPA à un taux supérieur à la moyenne par rapport à leur secteur ou à l’ensemble du marché.

Malheureusement, les investisseurs canadiens favorisent le marché intérieur dans leurs portefeuilles d’actions. Un sondage de Vanguard a révélé que les actions canadiennes représentent en moyenne 60 % du total des portefeuilles d’actions détenus par les investisseurs canadiens. Par conséquent, la plupart d’entre eux sous-pondèrent les titres technologiques et des soins de santé, et surpondèrent ceux des services financiers et des ressources. 


Principales différences entre pondérations sectorielles

Principales différences entre pondérations sectorielles

Source : Refinitiv, 27 octobre 2020.

Pour compenser cette préférence nationale, nous avons mis en œuvre une stratégie d’actions américaines 50/50 en haltères, qui se compose du ZNQ et du ZUQ. Le ZUQ vise à reproduire le rendement de l’indice MSCI États-Unis de haute qualité, tandis que le ZNQ reproduit le rendement de l’indice NASDAQ, offrant une exposition aux sociétés technologiques et à d’autres actions non financières américaines. 

La combinaison des facteurs de qualité et de croissance assure de meilleurs rendements corrigés du risque que l’indice S&P 500, et ajoute d’importants rendements corrigés du risque à un portefeuille à gestion passive de titres du TSX. Elle réduit également l’exposition aux secteurs des services financiers, de l’énergie et des matières premières, ce qui atténue aussi la volatilité.


Rendements périodiques courants

Rendements périodiques courants

Source : Refinitiv, 27 octobre 2020.


Perspectives
Comme la sélection du bon secteur, celle du bon marché géographique a une forte incidence sur les rendements à venir. Le statut de valeur refuge du dollar américain est particulièrement utile en période de forte correction des marchés. En effet, il se raffermit par rapport à toutes les autres monnaies lors d’une « ruée vers les valeurs sûres », c’est-à-dire vers les actifs libellés en dollars américains. De plus, les actions américaines, qui affichent de meilleurs rendements que les actions canadiennes depuis la crise financière de 2007-2008, représentent 65 % de l’indice MSCI Monde, contre 3 % pour les actions canadiennes. Les marchés boursiers mondiaux ont pénalisé les investisseurs canadiens en raison de leur préférence pour le marché intérieur.

Adriana Arrillaga

Le ZNQ et le ZUQ : une stratégie d’actions américaines en haltères

Aperçu
À One Summit Capital, nous pensons que les facteurs n’ont pas tous la même valeur. Notre stratégie met l’accent sur deux styles dans le S&P 500, la qualité et la croissance, et nous la mettons en œuvre au moyen du FINB BMO MSCI américaines de haute qualité (symbole : ZUQ) et du FINB BMO NASDAQ 100 (symbole : ZNQ). Ces FNB se complètent bien et créent ensemble un volet d’actions américaines, qui ajoute valeur et diversification au portefeuille moyen d’actions canadiennes.


Détails

FINB BMO actions du NASDAQ 100 (symbole : ZNQ)
FINB BMO MSCI américaines de haute qualité (symbole : ZUQ)


Avantages

  • Diversification – Cette stratégie américaine permet aux investisseurs canadiens d’avoir accès à une autre région dont la composition sectorielle est très différente.
  • Volatilité réduite – La sous-pondération des secteurs des services financiers, de l’énergie et des matières premières réduit la volatilité.
  • Rendements plus élevés – La surpondération des technologies et des soins de santé privilégie des sociétés dont la croissance prévue est plus élevée.


Idée de placement – Portefeuille d’actions américaines 50/50
Dans le cadre de notre philosophie de placement visant à investir dans des sociétés mondiales de croissance de grande qualité, le facteur de qualité privilégie trois variables fondamentales principales : un rendement des capitaux propres (RCP) élevé, une croissance stable des bénéfices d’une année à l’autre ainsi que des bilans solides assortis d’un faible niveau d’endettement. Par ailleurs, la composante des actions mondiales de croissance met l’accent sur des sociétés qui devraient augmenter leurs ventes et leur BPA à un taux supérieur à la moyenne par rapport à leur secteur ou à l’ensemble du marché.

Malheureusement, les investisseurs canadiens favorisent le marché intérieur dans leurs portefeuilles d’actions. Un sondage de Vanguard a révélé que les actions canadiennes représentent en moyenne 60 % du total des portefeuilles d’actions détenus par les investisseurs canadiens. Par conséquent, la plupart d’entre eux sous-pondèrent les titres technologiques et des soins de santé, et surpondèrent ceux des services financiers et des ressources. 


Principales différences entre pondérations sectorielles

Principales différences entre pondérations sectorielles

Source : Refinitiv, 27 octobre 2020.

Pour compenser cette préférence nationale, nous avons mis en œuvre une stratégie d’actions américaines 50/50 en haltères, qui se compose du ZNQ et du ZUQ. Le ZUQ vise à reproduire le rendement de l’indice MSCI États-Unis de haute qualité, tandis que le ZNQ reproduit le rendement de l’indice NASDAQ, offrant une exposition aux sociétés technologiques et à d’autres actions non financières américaines. 

La combinaison des facteurs de qualité et de croissance assure de meilleurs rendements corrigés du risque que l’indice S&P 500, et ajoute d’importants rendements corrigés du risque à un portefeuille à gestion passive de titres du TSX. Elle réduit également l’exposition aux secteurs des services financiers, de l’énergie et des matières premières, ce qui atténue aussi la volatilité.


Rendements périodiques courants

Rendements périodiques courants

Source : Refinitiv, 27 octobre 2020.


Perspectives
Comme la sélection du bon secteur, celle du bon marché géographique a une forte incidence sur les rendements à venir. Le statut de valeur refuge du dollar américain est particulièrement utile en période de forte correction des marchés. En effet, il se raffermit par rapport à toutes les autres monnaies lors d’une « ruée vers les valeurs sûres », c’est-à-dire vers les actifs libellés en dollars américains. De plus, les actions américaines, qui affichent de meilleurs rendements que les actions canadiennes depuis la crise financière de 2007-2008, représentent 65 % de l’indice MSCI Monde, contre 3 % pour les actions canadiennes. Les marchés boursiers mondiaux ont pénalisé les investisseurs canadiens en raison de leur préférence pour le marché intérieur.

« » icon to trigger sliding panel Inscription

Restez informé!

Abonnez-vous aujourd'hui même au Bulletins électroniques mensuels et trimestriels que BMO Gestion mondiale d’actifs envoie par courriel.

* Tous les champs sont obligatoires.

Merci d'avoir bien voulu vous abonner.

Le présent courriel est fourni à titre informatif seulement. Les placements doivent être évalués en fonction des objectifs de chaque investisseur. Les renseignements contenus dans le présent document ne doivent pas être considérés comme des conseils en placement ou en fiscalité. Les énoncés et les statistiques aux présentes proviennent d’une source jugée fiable, mais pourraient ne pas être exacts ou exhaustifs.

RÉSERVÉ À L’USAGE DES CONSEILLERS.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir les publications que vous avez choisies à l’adresse de courriel que vous avez fournie. Vous pouvez gérer votre abonnement à l’aide des liens que nous donnons dans nos courriels. Nous n’utiliserons votre adresse de courriel que pour vous faire parvenir les publications que vous nous avez demandées.