TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

— en date du 30 avril 2019 —

Thank you for printing our content at https://www.bmoetfs.ca/fr/trade-tips/zus-u-generate-a-more-attractive-yield-on-u-s-cash/.

ZUS.U : Générer un taux de rendement plus intéressant pour les liquidités américaines

Alfred Lee

ZUS.U : Générer un taux de rendement plus intéressant pour les liquidités américaines

Aperçu
Plus que jamais, les Canadiens détiennent des dépôts en monnaies étrangères, dont la valeur a augmenté de 10 % au cours de la dernière année1. Cette croissance stimule la demande pour des solutions qui permettent d’investir rapidement des liquidités américaines tout en continuant d’avoir accès à ces dernières. Par ailleurs, les investisseurs réduisent l’échéance de leurs placements en titres à revenu fixe pour atténuer la volatilité et rapidement tirer parti des hausses de taux. La combinaison de ces deux tendances a créé une demande pour des solutions axées sur des obligations américaines à très court terme. Ces solutions présentent aussi les avantages suivants :

  • Un placement stable qui peut procurer aux investisseurs un taux de rendement plus élevé que les liquidités. Sous la forme d’obligations américaines de catégorie investissement dont l’échéance est inférieure à un an, les obligations à très court terme peuvent jouer le rôle de quasi-espèces. 
  • Accès à des titres à revenu fixe américains de grande qualité. En mettant l’accent sur des obligations de catégorie investissement et en écartant les segments spéculatifs du marché des titres à revenu fixe, ZUS évite de courir un risque de crédit excessif.  
  • Neutralisation du risque de taux d’intérêt grâce à des placements dans des obligations dont l’échéance est rapprochée. En détenant des obligations qui viennent à échéance dans un an ou moins, les investisseurs peuvent réduire le risque de duration, car les obligations sont conservées jusqu’à leur échéance et encaissées à leur valeur nominale, indépendamment des fluctuations des taux d’intérêt.  
  • Placement qui évite le risque lié au marché des actions, tout en procurant un rendement. Comme on s’attend à ce que la volatilité du marché boursier persiste, les investisseurs peuvent choisir d’éliminer le risque de portefeuille en liquidant leurs actions au profit d’un moyen de placement presque aussi liquide que des espèces. 

Renseignements
FNB BMO obligations américaines à très court terme – $ US (symbole : ZUS.U)
FNB BMO obligations américaines à très court terme – $ US, réinvestissement des parts (symbole : ZUS.V)

Outil de placement polyvalent :

  • Solution de rechange aux liquidités : génère un taux de rendement plus intéressant que des liquidités américaines inutilisées, en acceptant une duration et un risque de crédit un peu plus élevés.
  • Substitut aux placements en obligations américaines : élimine presque entièrement le risque de duration, sans sacrifier le rendement.
  • Outil de positionnement stratégique et tactique pour la constitution d’un portefeuille : permet aux investisseurs de réduire tactiquement le risque d’un portefeuille ou peut servir de substitut à long terme aux placements en obligations ou de complément aux liquidités.  

Événements récents
Selon les comptes du bilan national, les liquidités et les dépôts en monnaies étrangères détenus par les Canadiens sont passés de 69,9 G$ CA il y a un an à 76,9 G$ CA. Cette hausse, combinée à une préférence des investisseurs pour les obligations à court terme, a créé un besoin croissant pour des placements qui conservent leur caractère liquide tout en proposant un taux de rendement supérieur sur des dollars américains inutilisés.  

Au cours de la dernière année, la courbe des titres du Trésor américain a continué de s’aplatir et la différence de taux entre les titres à 10 ans et à 2 ans est passée de 56,4 à 17,16 points de base (PDB). La courbe des taux étant plus plate, les investisseurs qui acceptent un risque de duration n’obtiennent pas un taux supérieur en contrepartie. 

Par conséquent, beaucoup d’investisseurs ont transféré leurs avoirs dans la section à court terme de la courbe, tout en s’efforçant d’obtenir un rendement maximum. À l’approche de la phase finale du cycle du crédit, toutefois, il est important que les investisseurs conservent des obligations de catégorie investissement et évitent les émissions plus spéculatives. 

Un nombre croissant d’investisseurs ont également converti leurs placements en espèces ou envisagent de le faire, à cause de la volatilité des actions et de la possibilité que le marché haussier tire à sa fin. 

etf-dash-feb-2019-canadian-household-fr-1200.jpg#asset:2177

Idée de placement : obtenez un rendement plus élevé de vos liquidités américaines
Pour aider les retraités migrateurs à faire fructifier leurs liquidités américaines tout en conservant l’accès à ces dernières, le FNB BMO obligations américaines à très court terme (ZUS.U) investit dans un portefeuille d’obligations de société américaines de catégorie investissement ayant une échéance d’un an ou moins et réparties entre plusieurs secteurs d’activité et émetteurs. Ce fonds négocié en bourse (FNB) sera négocié en dollars américains et sera également offert en parts de catégorie Accumulation (ZUS.V).

En détenant des obligations qui viennent à échéance dans un an ou moins, les investisseurs peuvent réduire le risque de taux d’intérêt et laisser les titres atteindre leur échéance pour les encaisser à leur valeur nominale. Non seulement l’échéance plus courte des obligations sous-jacentes neutralise plus efficacement le risque de taux d’intérêt, mais l’accent mis sur les obligations de catégorie investissement aide les investisseurs à obtenir un rendement plus intéressant, sans courir de risque de crédit excessif. 

Même si les placements du portefeuille ne sont pas des espèces, le risque de duration très faible et la catégorie investissement qui les caractérisent permettent aux investisseurs d’utiliser le FNB comme un moyen de placement liquide bonifié qui leur procure un rendement plus élevé que des dollars américains inutilisés.

Les investisseurs qui détiennent une participation dans des obligations américaines peuvent aussi choisir le FNB pour concentrer leurs avoirs sur la section à très court terme de la courbe des taux dans le but de supprimer presque complètement le risque de taux d’intérêt, sans sacrifier le rendement ni prendre un risque de crédit excessif. À ce titre, les investisseurs peuvent faire du ZUS.U une position stratégique au sein de leur portefeuille, le FNB se substituant alors aux placements en obligations américaines.

ZUS peut également servir d’outil tactique dans un portefeuille. Alors qu’on s’attend à ce que la volatilité des marchés boursiers se prolonge, les investisseurs qui liquident leurs actions ou leurs parts de FNB négociées en dollars américains peuvent investir dans ZUS.U et obtenir un rendement plus élevé, plutôt que de conserver des liquidités en attendant que la volatilité se résorbe pour racheter des actions.  

Perspectives
La volatilité des marchés boursiers a été plutôt modérée ces dernières années, mais les investisseurs ont repris conscience de la rapidité avec laquelle les actifs à risque peuvent chuter lors du quatrième trimestre de 2018. Étant donné que les investisseurs se préoccupent de plus en plus du risque événementiel, les marchés boursiers devraient traverser de fréquentes périodes de volatilité à l’avenir.

À l’amorce de la phase finale du cycle économique, certains investisseurs éliminent le risque de portefeuille en convertissant leurs placements en liquidités. Toutefois, comme les taux d’intérêt restent relativement faibles, les investisseurs cherchent à obtenir un rendement plus élevé pour leurs liquidités inexploitées, sans courir de risque excessif. 



1 Statistique Canada/Haver Analytics.

Alfred Lee

ZUS.U : Générer un taux de rendement plus intéressant pour les liquidités américaines

Aperçu
Plus que jamais, les Canadiens détiennent des dépôts en monnaies étrangères, dont la valeur a augmenté de 10 % au cours de la dernière année1. Cette croissance stimule la demande pour des solutions qui permettent d’investir rapidement des liquidités américaines tout en continuant d’avoir accès à ces dernières. Par ailleurs, les investisseurs réduisent l’échéance de leurs placements en titres à revenu fixe pour atténuer la volatilité et rapidement tirer parti des hausses de taux. La combinaison de ces deux tendances a créé une demande pour des solutions axées sur des obligations américaines à très court terme. Ces solutions présentent aussi les avantages suivants :

  • Un placement stable qui peut procurer aux investisseurs un taux de rendement plus élevé que les liquidités. Sous la forme d’obligations américaines de catégorie investissement dont l’échéance est inférieure à un an, les obligations à très court terme peuvent jouer le rôle de quasi-espèces. 
  • Accès à des titres à revenu fixe américains de grande qualité. En mettant l’accent sur des obligations de catégorie investissement et en écartant les segments spéculatifs du marché des titres à revenu fixe, ZUS évite de courir un risque de crédit excessif.  
  • Neutralisation du risque de taux d’intérêt grâce à des placements dans des obligations dont l’échéance est rapprochée. En détenant des obligations qui viennent à échéance dans un an ou moins, les investisseurs peuvent réduire le risque de duration, car les obligations sont conservées jusqu’à leur échéance et encaissées à leur valeur nominale, indépendamment des fluctuations des taux d’intérêt.  
  • Placement qui évite le risque lié au marché des actions, tout en procurant un rendement. Comme on s’attend à ce que la volatilité du marché boursier persiste, les investisseurs peuvent choisir d’éliminer le risque de portefeuille en liquidant leurs actions au profit d’un moyen de placement presque aussi liquide que des espèces. 

Renseignements
FNB BMO obligations américaines à très court terme – $ US (symbole : ZUS.U)
FNB BMO obligations américaines à très court terme – $ US, réinvestissement des parts (symbole : ZUS.V)

Outil de placement polyvalent :

  • Solution de rechange aux liquidités : génère un taux de rendement plus intéressant que des liquidités américaines inutilisées, en acceptant une duration et un risque de crédit un peu plus élevés.
  • Substitut aux placements en obligations américaines : élimine presque entièrement le risque de duration, sans sacrifier le rendement.
  • Outil de positionnement stratégique et tactique pour la constitution d’un portefeuille : permet aux investisseurs de réduire tactiquement le risque d’un portefeuille ou peut servir de substitut à long terme aux placements en obligations ou de complément aux liquidités.  

Événements récents
Selon les comptes du bilan national, les liquidités et les dépôts en monnaies étrangères détenus par les Canadiens sont passés de 69,9 G$ CA il y a un an à 76,9 G$ CA. Cette hausse, combinée à une préférence des investisseurs pour les obligations à court terme, a créé un besoin croissant pour des placements qui conservent leur caractère liquide tout en proposant un taux de rendement supérieur sur des dollars américains inutilisés.  

Au cours de la dernière année, la courbe des titres du Trésor américain a continué de s’aplatir et la différence de taux entre les titres à 10 ans et à 2 ans est passée de 56,4 à 17,16 points de base (PDB). La courbe des taux étant plus plate, les investisseurs qui acceptent un risque de duration n’obtiennent pas un taux supérieur en contrepartie. 

Par conséquent, beaucoup d’investisseurs ont transféré leurs avoirs dans la section à court terme de la courbe, tout en s’efforçant d’obtenir un rendement maximum. À l’approche de la phase finale du cycle du crédit, toutefois, il est important que les investisseurs conservent des obligations de catégorie investissement et évitent les émissions plus spéculatives. 

Un nombre croissant d’investisseurs ont également converti leurs placements en espèces ou envisagent de le faire, à cause de la volatilité des actions et de la possibilité que le marché haussier tire à sa fin. 

etf-dash-feb-2019-canadian-household-fr-1200.jpg#asset:2177

Idée de placement : obtenez un rendement plus élevé de vos liquidités américaines
Pour aider les retraités migrateurs à faire fructifier leurs liquidités américaines tout en conservant l’accès à ces dernières, le FNB BMO obligations américaines à très court terme (ZUS.U) investit dans un portefeuille d’obligations de société américaines de catégorie investissement ayant une échéance d’un an ou moins et réparties entre plusieurs secteurs d’activité et émetteurs. Ce fonds négocié en bourse (FNB) sera négocié en dollars américains et sera également offert en parts de catégorie Accumulation (ZUS.V).

En détenant des obligations qui viennent à échéance dans un an ou moins, les investisseurs peuvent réduire le risque de taux d’intérêt et laisser les titres atteindre leur échéance pour les encaisser à leur valeur nominale. Non seulement l’échéance plus courte des obligations sous-jacentes neutralise plus efficacement le risque de taux d’intérêt, mais l’accent mis sur les obligations de catégorie investissement aide les investisseurs à obtenir un rendement plus intéressant, sans courir de risque de crédit excessif. 

Même si les placements du portefeuille ne sont pas des espèces, le risque de duration très faible et la catégorie investissement qui les caractérisent permettent aux investisseurs d’utiliser le FNB comme un moyen de placement liquide bonifié qui leur procure un rendement plus élevé que des dollars américains inutilisés.

Les investisseurs qui détiennent une participation dans des obligations américaines peuvent aussi choisir le FNB pour concentrer leurs avoirs sur la section à très court terme de la courbe des taux dans le but de supprimer presque complètement le risque de taux d’intérêt, sans sacrifier le rendement ni prendre un risque de crédit excessif. À ce titre, les investisseurs peuvent faire du ZUS.U une position stratégique au sein de leur portefeuille, le FNB se substituant alors aux placements en obligations américaines.

ZUS peut également servir d’outil tactique dans un portefeuille. Alors qu’on s’attend à ce que la volatilité des marchés boursiers se prolonge, les investisseurs qui liquident leurs actions ou leurs parts de FNB négociées en dollars américains peuvent investir dans ZUS.U et obtenir un rendement plus élevé, plutôt que de conserver des liquidités en attendant que la volatilité se résorbe pour racheter des actions.  

Perspectives
La volatilité des marchés boursiers a été plutôt modérée ces dernières années, mais les investisseurs ont repris conscience de la rapidité avec laquelle les actifs à risque peuvent chuter lors du quatrième trimestre de 2018. Étant donné que les investisseurs se préoccupent de plus en plus du risque événementiel, les marchés boursiers devraient traverser de fréquentes périodes de volatilité à l’avenir.

À l’amorce de la phase finale du cycle économique, certains investisseurs éliminent le risque de portefeuille en convertissant leurs placements en liquidités. Toutefois, comme les taux d’intérêt restent relativement faibles, les investisseurs cherchent à obtenir un rendement plus élevé pour leurs liquidités inexploitées, sans courir de risque excessif. 



1 Statistique Canada/Haver Analytics.